Le prince Harry, qui vient tout juste d'être détaché auprès de l'armée australienne, a confié qu'il détestait les selfies auxquels il fallait préférer de loin les photos traditionnelles.

Traditionnelles comme celle-ci? On peut dire que le Prince n'a pas vraiment cherché à soigner son image. Pour la petite histoire, il éclatait de rire après avoir lu le panneau de ces enfants: "Red Heads RULE!". Selon l’un de ces jeunes ados, Harry lui a dit qu’être roux, c'était le must. "Il a dit que j’étais fabuleux d’avoir fait cette pancarte et que c’est génial d’être roux. Je suis super content. C’est juste wow ! J’ai pu serrer sa main !".

© AFP

Quatrième dans l'ordre de succession au trône britannique, et bientôt cinquième après la naissance du deuxième enfant de son frère William attendue en avril, le prince Harry a entamé lundi son détachement militaire en Australie. Des centaines de jeunes admirateurs lui ont réservé un accueil chaleureux à Canberra à l'occasion du seul événement public prévu lors de son séjour d'un mois en Australie. "Non je déteste les selfies", a lancé le prince Harry au moment où une adolescente lui demandait si elle pouvait se prendre en photographie à son côté. "Franchement, vous devriez les oublier. Je sais que vous êtes jeunes mais les selfies sont une mauvaises chose. Prenez des photos normales!".

© AFP

Pour Lauren Rosewarne, spécialiste des réseaux sociaux à l'Université de Melbourne, il s'agit là de "sages conseils". "On doit rappeler aux jeunes à chaque fois que c'est possible que ce qu'on met en ligne reste en ligne, même si on l'efface", a-t-elle dit . "Il le sait probablement mieux que personne. Ces images ne s'effacent jamais".