C'est un baroudeur qui le dit ! Alexandre Rousselle traverse en ce moment l'Inde à pieds. Et contrairement aux idées reçues sur le beau voyageur sexy, il semble le mieux placé pour expliquer sur son blog pourquoi ce genre de profil est peut-être à éviter... sauf bien entendu si vous êtes une grande voyageuse du même acabit.

Le voyageur est tanné par le soleil, ses rides ressortent. Quant au bronzage, il est évidemment très irrégulier. La marque du short, du t-shirt, etc. Même si c'est tendance, il porte la barbe de plusieurs jours. Et puis les aventuriers sont marqués de cicatrices, d'éraflures, sans compter les piqûres d'insectes. Toujours aussi sexy ?

La liberté du baroudeur, cela demande des sacrifices. Fini le beau job, la voiture de rêve, l'appart qu'on s'est acheté tout seul... Totalement détaché du matériel, il doit séduire autrement (ceci dit, il a tant de choses à raconter pour faire rêver). De l'argent ? Elle ne sert qu'à vivre au jour le jour d'un pays à l'autre. Et lorsque les caisses sont vides, il cumule les petits boulots avant de repartir. Mais pas trop longtemps car l'idée d'avoir un patron le rebute.

Un avenir ? Non, le voyageur ne pense pas au futur. Il vit le moment présent lui. On verra bien après...

Espérer programmer sa vie avec lui, c'est un peu comme croire au Père Noël. Il voyage et ne peut pas dire de quoi demain sera fait. Un jour, il est au Pérou, l'autre jour, en Bolivie et puis après sur un autre continent. Tout se joue en fonction de ses envies, de ses rencontres.

Et si par chance, une femme réussi à lui faire des enfants, prudence. Il repartira... avec les enfants ! A moins que vous ne soyez comme lui et que vous partiez en famille.

Ceci dit, Alexandre Rousselle ne se détracte pas totalement puisqu'il dresse également sur son blog les 10 raisons qui rendent un voyageur attirant.