Chaleur et érection: c’est le “Summer Pénis”

La chaleur fait bon ménage avec les pénis qui vivraient alors leur summum érectile !

E.W.
Group,Of,Four,Men,Jumping,At,The,Beach
©Shutterstock

Avec le pic de chaleur d’il y a quelques jours, les entrées et questions sur les moteurs de recherche ont été nombreux : comment se rafraîchir, comment mieux dormir, combien de temps va-t-il durer… Mais il y a aussi un mot-clé qui est revenu de façon étonnante : le "summer pénis". Les personnes ayant un sexe masculin seraient potentiellement toutes concernées par un phénomène physiologique qui ferait augmenter la taille du membre viril. Et qui dit "taille" en ce qui le concerne dit intérêt énorme et même disproportioné !

On n’en a encore peu entendu parler en Europe et l’idée est apparue en 2018 sous la plume d’une journaliste américaine qui a interrogé plusieurs urologues au sujet des vaisseaux sanguins très nombreux dans les corps spongieux et caverneux de la verge.

En fait, chacun (et parfois chacune, un brin curieuse d'anatomie) a pu constater qu'en hiver le pénis semble se rétracter et devenir finalement très petit lorsqu'il est au repos. Ce qui s'explique comme suit, selon cet urologue : "Quand il fait froid dehors, votre corps essaie de maintenir sa chaleur interne, et donc les choses apparaissent un peu plus contractées. Quand il fait froid, les vaisseaux sanguins près de la peau se contractent pour maintenir la chaleur."

En été… c'est l'inverse ! Le Pr Brahmbhatt poursuit : "Quand il fait chaud dehors, votre corps essaie d'évacuer la chaleur à travers la transpiration. Aussi, vous allez sûrement consommer plus d'eau, ce qui en combinaison avec la transpiration va donner l'impression que votre corps ou votre peau sont bouffis. Et cela pourra vous donner l'illusion que les choses sont plus grosses."

Nous y voilà : les choses plus grosses… y compris les phallus ! Même les détracteurs de la théorie à l'époque comme Aaron Spitz, maître ès-pénis admet que cela a du sens puisque, "la chaleur augmente la relaxation des vaisseaux sanguins, ce qui augmente l'afflux de sang à l'intérieur de ces derniers, remplissant le pénis un peu plus pour lui donner une apparence plus longue et pleine".

Un autre urologue américain a même souligné que le phénomène serait réellement plus visible lorsque cet organe est en érection ! Le flux sanguin étant meilleur, les érections estivales pourraient donc être à leur summum. Calmons-nous : on ne parle pas de quelques centimètres mais d’une légère augmentation. Alors au lieu de passer à la loupe le sexe de votre partenaire cet été, prenez juste du bon temps. En oubliant aussi bien le summer pénis masculin que le summer body féminin !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be