Relations

Certains adultes ont une perception négative des adolescents : égocentrés, indifférents, égoïstes, irresponsables. Et pourtant, depuis des semaines, nombre d'entre eux marchent pour le climat et revendiquent un mode de vie différent, une politique à l'écoute des besoins de la nature et de la population! Ces adolescents tiennent le pavé, toujours plus nombreux, ralliant leurs parents, leurs enseignants, leurs recteurs dans une même demande de sauver la planète sur laquelle nous vivons. Ils ont conscience qu’une transformation de nos modes de vie s’impose maintenant.

Ils ont vécu nos angoisses de perdre nos jobs, les grandes restructurations et les vagues de licenciement successifs. Nous leur demandons de s’investir et de réussir leurs études, inquiets de leur avenir. Mais de quel avenir parlons-nous ?

L’adolescence, la période des possibles

L’adolescence est une phase de développement normale. Durant celle-ci, l’enfant remet en question des pans entiers de son identité. Intellectuellement, l’adolescent a désormais accès à la conceptualisation ce qui lui permet de tout remettre en question dans sa tête, de prendre du recul par rapport au monde. Il prend de la distance par rapport à ses parents, à son éducation. Rassurez-vous, votre investissement dans son éducation n’est pas perdu ! L’adolescent se sent dans une grande insécurité : "Je sais quel enfant j’étais !" vs "Je ne sais pas quel adulte je serai".

Si habituellement, les adolescents s’affirment plutôt "contre" sans avoir de véritables idées de ce qu’ils veulent, nous constatons que les revendications écologiques qu’ils portent ont un sens construit. Si nous ne percevons pas l’urgence d’agir, eux l’ont bien comprise !


Comment soutenir nos adolescents dans leur quête de sens ?

De tout temps, les adolescents ont recherché le sens de l’existence. Mais cette remise en question inconfortable donne une impression de rejet en bloc, d'affirmation de soi à outrance et de méfiance par rapport aux parents.

Comment les aider à clarifier leurs objectifs, leurs missions ? Sans les renvoyer à « passe tes examens d’abord », écoutez leurs arguments et démonstrations. Les adolescents manquent, souvent de nuances, ils sont « pour » ou « contre ». Alors, aidez-les à prendre du recul, à réfléchir aux causes, aux conséquences, aux progressions possibles, aux alternatives… et acceptez leurs erreurs de jugement, celles-ci font partie intégrante de l’apprentissage.

Comme tout est possible dans sa tête, l’adolescent peut manquer de réalisme, avoir un peu de difficulté à lâcher sa toute-puissance d’enfant, le célèbre « yaka » est sa formule. Rappelez-lui la bonne formulation d’un objectif : formulé de manière positive, réalisable et sous son contrôle. Contextualisé, il répond aux questions : qui, quand, dans quel contexte… l’objectif est-il écologique ? C’est-à-dire qu’il respecte l’adolescent, son entourage, qu’il n’a pas d’effets négatifs à long terme ! L’adolescent connaît-il le prix à payer et les conséquences de ses choix ? Un objectif mal calibré entraîne du découragement lorsqu’il est trop haut ou une absence de stimulation lorsqu’il est fixé trop bas.

Les adolescents sont en transition vers le monde adulte, aidons-les à mieux se connaître. Qui sont leurs héros ? Les qualités et valeurs véhiculées par ceux-ci servent de guide. En avoir conscience permet de les valoriser, de les utiliser pour atteindre les objectifs qu’ils se fixent.

La cause environnementale peut aussi devenir une motivation et donner du sens à l’école, aux études. Quelles pourrait être sa contribution professionnelle à l’environnement ? Comment acquérir les compétences nécessaires à son projet ? Quelles sont les étapes ? Décomposer le méta-objectif en plusieurs micro-objectifs contribue à la motivation et à l’obtention de résultats.

Exprimez votre confiance en ses capacités et respectez ses engagements ! Et… étudier et préparer l’avenir sur les bancs de l’école n’a aucun sens si nos enfants et adolescents n’ont plus de planète pour exprimer leurs potentiels.


Grandir en confiance ce sont des conférences, des ateliers et des consultations individuelles pour des parents et des enfants bien dans leurs baskets et leur tête !

Pour aller plus loin :

- Le potentiel caché de votre ado, Nathalie Anton, Eyrolles, 2019

- Ado mode d’emploi, Michael Delagrave, édition de l’Hôpital Sainte-Justine, 2005

- Mon ado me rend fou ! Michael J.Bradley, éditions de l’Homme, 2004