Dans vingt ans, les bébés nés de couples qui se sont rencontrés en ligne seront majoritaires. La suite logique de nos modes de vie hyperconnectés.

Aujourd’hui, les histoires d’amour commencent de plus en plus en ligne. Lorsque les couples qui se créent racontent l’anecdote de leur première rencontre, il y a fort à parier qu’un écran se trouvait entre eux. Et avec de beaux résultats, puisque les couples ont l’air de durer. À tel point que les e-bébés, les bébés nés de couples qui se sont rencontrés en ligne deviendront majoritaires en 2037. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée en Angleterre par l’Imperial College Business School auprès d’environ 4 000 adultes Britanniques.

La fin des rencontres dans les bars

"Cette croissance du nombre de rencontres en ligne s’est particulièrement accélérée au cours des dernières années : près du tiers des relations ont été établies entre 2015 et aujourd’hui (32 %). Cela représente une augmentation de près de 68 % sur la période 2005-2014 (19 %)", précise l’Imperial College. En Angleterre, déjà un quart (23 %) des relations des jeunes entre 18 et 35 ans a commencé en ligne. L’écran interposé est devenu le moyen de prédilection de cette tranche d’âge pour trouver l’amour, devant les rencontres au travail (20 %), via un ami commun (19 %) ou dans un bar ou un club (17 %).

D’ici 2030, les chercheurs estiment que quatre bébés sur dix seront des e-bébés. D’après les projections de recherche menée par le site de rencontres eHarmony et la croissance de la population mesurée en Angleterre, les chercheurs identifient même 2037 comme étant l’année charnière durant laquelle, en Angleterre, il y aura davantage de e-bébés que de bébés nés de couples qui se sont rencontrés de manière plus traditionnelle.

Une solution

D’après l’étude, la moitié (46 %) des Britanniques estime que les rencontres en ligne permettent de trouver une personne qui se révèle être plus compatible. Et ce n’est pas le seul bienfait qu’ils trouvent à ces nouvelles technologies : 47 % des personnes interviewées ont déclaré qu’Internet "permettait aux personnes introverties de rencontrer plus facilement un partenaire". "Le monde numérique a simplifié le processus de rencontre en ligne. Il est ainsi plus facile de trouver une personne tout en veillant à ce qu’elle corresponde à vos critères. Selon le rapport, 2035 sera une année déterminante pour la découverte de l’amour et le début d’une nouvelle ère de rencontres du XXIe siècle" explique le docteur Paolo Taticchi, chercheur principal à l’Imperial College Business School.