Avec l'été qui approche, de nombreux baroudeurs planifient et organisent leur voyage. Et c'est une tendance qui fait son chemin: de plus en plus de femmes aiment partir seules à l'aventure. Pourtant des médias et parfois l'entourage laissent à penser que c'est une idée dangereuse. Un rêve donc pour certaines qui n'osent pas franchir le pas... beaucoup de questions pour celles qui s'envoleront tout de même. Jusqu'à présent les sites spécialisés en voyage et des articles « lifestyle » évoquaient quelques conseils à destination de ces femmes aventurières. Désormais, il existe un e-book!

C'est une femme, Aude, blogueuse voyageuse très suivie sur la toile, qui s'est associée à Ryan du blog sacados.com, lui qui sillonne le monde depuis 2008. « Je reçois énormément de questions par mail, et j’essaie toujours de consacrer une petite heure pas jour à essayer de répondre à tout le monde. Beaucoup de ces mails proviennent de femmes souhaitant voyager seules. Certaines de ces femmes ont la vingtaine et viennent de finir leurs études, d’autres ont un emploi, mais souhaitent s’évader l’espace d’un an et d’autres encore ont des enfants et souhaitent partir voyager avec leurs chérubins ! Malheureusement, l’expérience que je peux vivre en tant qu’homme peut être complètement différente pour une femme… C’est pourquoi nous avons eu l’idée avec Aude, qui est dessinatrice et blogueuse, de nous associer !”, explique ce dernier sur le site officiel de leur bouquin L'art de voyager seule quand on est une femme.

Ce guide ultra complet vise notamment à déconstruire les clichés et à amenuiser les craintes parfois infondées ou simplement faciles à contourner lorsqu'on est mis au courant. On y retrouve donc les infos pour aider à préparer son trip, comment gérer sur place, les détails pratiques qui aident, ainsi qu'une cartographie des pays à risque. Voici quelques conseils parmi tant d'autres basés sur l'expérience d'Aude:

Être prévoyante. Plus que les hommes encore, les femmes doivent bien penser au contenu de leur sac. Comment gérer les menstruations par exemple? Aude raconte sur son blog combien elle s'est sentie désemparée en Chine lorsqu'elle a voulu demander des tampons dans une pharmacie. Après maintes explications à des personnes qui ne parlent pas anglais, elle a compris qu'en fait, ces commodités de notre quotidien n'existent pas là-bas. D'où son investissement désormais dans la fameuse coupe menstruelle.

L'indispensable paréo ou châle. Très utile et quasi essentiel lorsqu'on voyage. Ce vêtement habituellement utilisé pour la plage sera pratique dans bien des circonstances. Autour des cheveux lorsque le soleil tape trop, mais aussi sur les épaules ou les jambes pour visiter des temples, mosquées, églises, ou encore manger chez l'habitant dans les pays où les traditions veulent que la femme se couvre davantage.

Parler aux femmes locales et s'écouter. La sécurité, c'est ce qui bloque la majorité des femmes à voyager seules. Certaines utilisent un cale-porte à alarme, d'autres une fausse bague de fiançailles pour éloigner les hommes trop insistants. Mais les deux conseils les plus importants d'Aude, c'est: « Ecoutez-vous et écoutez les femmes locales ». L'instinct reste primordial (notre 6e sens). Il évitera de se surestimer ou de faire confiance trop vite. Quant aux femmes, il s'agit d'observer leurs coutumes pour tenter de se fondre dans la foule. Il va de soit qu'on ne se met pas en short dans un pays où elles portent le voile. En cas de soucis, elles seront également d'un grand secours, par exemple lorsque vous êtes perdue.

Une voyageuse seule attire la sympathie. Contrairement aux idées reçues, être une femme à l'étranger n'est justement pas un handicap. La voyageuse en solo est intrigante et attire la sympathie. Elle est davantage ouverte aux rencontres et les hommes les aident volontiers.

Bien choisir sa destination. Un peu craintive? Aude conseille de débuter par un voyage en Asie (comme la Thaïlande), plutôt que l'Amérique latine, par exemple. De plus, dans cet e-book, les deux blogueurs ont élaboré une carte du monde selon une échelle de sécurité.

Être indulgente avec soi-même. Souvent, on ne souhaite qu'une seule chose: s'en mettre plein les yeux. Mais voyager seule non-stop est épuisant. Et cela reste des vacances. N'hésitez pas à vous écarter quelque peu du budget quelques fois pour vous offrir une bonne nuit dans un hôtel, un massage, etc. Le tout sans culpabiliser!

Des gadgets pratiques à découvrir. Il existe des tas de gadgets pour se simplifier la vie, comme par exemple le savon biodégradable super concentré sans parfum, la fameuse pochette pour les papiers et l'argent qui s'accroche au soutien-gorge, etc. Et plein d'autres à découvrir dans le bouquin...