Quand les femmes racontent leurs mésaventures médicales #PayeTonUterus.

Qui n'a jamais eu affaire à un gynécologue insensible qui vous explique que faire une fausse couche n'est pas grave ou à un médecin qui vous lance une remarque sexiste ? De nombreuses femmes se plaignent souvent du manque de diplomatie et d'empathie de certains praticiens.

Plutôt que d'en pleurer, autant en rire (jaune). Le petit hashtag #PayeTonUterus permet à la gent féminine de se défouler, en racontant ses malencontreuses expériences avec le corps médical, rapporte le Huffington Post.

La majorité des anecdotes concernent des réflexions homophobes et sexistes, les conseils erronés donnés par le médecin, les remarques déplacées voire rétrogrades ou encore les demandes de pilule du lendemain qui sont mal vues par le pharmacien.

Ce hashtag a été créé il y a 4 ans pour parler d'un article sur l'utérus artificiel. Depuis ce 19 novembre, les internautes s'en servent pour montrer que de nombreux esprits scientifiques sont encore malheureusement bien fermés.