Une relation se soigne, se dorlote, se chouchoute, s’entretient, se cultive,… Une relation est ce lien entre 2 personnes importantes l’une pour l’autre, entre 2 personnes qui, d’une façon ou d’une autre, sont liées par l’amour, le sang, le travail, l’adresse.

Parfois, c’est inévitable, la relation souffre. La vie, les conceptions qui divergent, les évènements sont autant de possibilités d’affaiblir la relation et de la laisser s’effilocher si l’on n'y prend pas garde. Il y a évidemment, des milliers de façons de prendre soin de ses relations. Vous en trouverez quelques unes dans cet article, que vous pouvez adapter à votre façon. Selon vos envies et votre personnalité.

Voici quelques pistes pour prendre soin de vos relations.


Soyez présent

Physiquement tant que possible. Mais on sait tous qu’il y a des moments dans la vie où le temps nous manque et où l’on est happé par tellement de choses. Un coup de fil, un mail, un sms, le titre d’une chanson qui vous fait penser à l’autre, un petit mot, une pensée partagée. Il y a aujourd’hui tellement de moyens pour se manifester et dire "Tu me manques, je pense à toi, je manque de temps mais je suis là,…"

Et lorsque vous êtes présent physiquement, soyez vraiment présent. Profitez de l’instant et laissez le reste pour la suite.


Acceptez

Sachez accepter que l’autre à ses difficultés, ses moments d’absence, son espace personnel où il a besoin de se retrouver. Ne prenez pas « tout pour vous » comme on dit. Ne vous imaginez pas que l’absence est définitive et le signe d’un « désamour », d’un rejet ou d’un abandon. Avant de ruminer et d’imaginer les 1000 choses que vous pensez avoir fait pour mériter un silence, demandez-vous si le silence ou l’absence momentanée ne pourrait simplement venir d’une période chargée pour l’autre… ? Cela vaut la peine de se poser la question.


Amusez-vous

Amusez-vous ensemble, passez de bons moments, riez ensemble et riez aussi de vous-même. Prévoyez des moments authentiques, vrais durant lesquels rire et bonne humeur seront au rendez-vous. Ce genre de moment peut être volé au détour d’un café, lors d’une soirée prolongée, de manière improvisée ou organisée depuis longtemps, peu importe. Pourvu que les instants partagés soient sincères et enjoués.

© Reporters


Exprimez-vous

Dites à l’autre à quel point il est important pour vous. Dites-lui ce qu’il vous apporte et de quelle façon il ensoleille vos journées. Encore une fois, ce conseil est valable pour tous types de relation.

Osez dire ce que vous aimez chez l’autre, ce que vous appréciez sincèrement. Quand vous avez passé un bon moment dites-le, quand vous avez ri ensemble dites que cela vous a fait du bien ou que vous avez apprécié. Dites tout ce qui peut faire plaisir à l’autre et ajouter une dimension bienveillante à votre relation.

Si quelque chose ne va pas, si vous sentez qu’une tension est en train de naître, qu’un conflit pourrait exploser, si quelque chose vous a blessé, interpellé,… Dites-le également. Mais réfléchissez toujours à l’intention que vous mettez derrière vos mots et votre façon de vous exprimer. Ne commencez jamais une discussion en vous disant quelque chose du type : « Tu vas voir ce que tu vas prendre ! » « Ah tu m’as fait mal, tu vas en entendre parler ! » etc. Essayez, le plus souvent possible, de démarrer ce genre de conversation en gardant à l’esprit que l’autre n’a peut-être pas eu l’intention de vous blesser, qu’il ne s’en est même pas rendu compte… Cela nous amène au conseil suivant...


Evitez de faire de la lecture de pensée

Autrement dit : Ne pensez pas à la place de l’autre ! C’est vraiment l’une des pires choses à faire. Sortez du schéma de l’interprétation des actes, paroles, gestes, attitudes et autres. Vous n’êtes ni dans la tête de l’autre, ni à sa place. Alors vous n’avez pas accès aux infinies possibilités et subtilités qui lui passent par la tête. Vous ne pouvez y avoir accès qu'en posant des questions ! Mais imaginer et interpréter conduira forcément la relation droit dans le mur.

En fait, il s’agit de laisser à l’autre sa place, son droit d’exister et d’avoir son libre arbitre. De respecter le fait que ce qu’il pense lui appartient et que personne ne peut penser à sa place. Si vous avez des inquiétudes : posez des questions ! Il n’y a que de cette façon que vous aurez les réponses.


Se respecter

Nous avons beaucoup parlé de la place qu’il est bon de laisser à l’autre pour le respecter, ne pas le changer, l’aimer,… Mais évidemment, tout cela est aussi valable pour soi. Savoir s’écouter et se respecter, ne pas se suradapter pour préserver la relation, dire des vrais "oui" et des vrais "non", exprimer ce que l’on ressent,… Sont autant de bonnes façons de se respecter, de respecter la relation et l’autre par la même occasion.

© Reporters


Ne vous oubliez pas dans vos relations

Dans le même ordre d’idée que « se respecter », s’oublier dans ses relations en étant dans la suradaptation, en disant "oui" alors qu’en fait on pense "non", en étant disponible à l’extrême, en anticipant tout,… on risque de s’oublier soi-même. Ne vous plongez pas corps et âme dans une relation sans vous demander de quoi vous avez besoin. Car c’est le déséquilibre garanti et la plupart d’entre nous ont déjà fait l’expérience d’une relation déséquilibrée. Il arrive souvent que les personnes qui donnent sans compter, qui s’investissent sont en fait des personnes qui n’ont pas appris à recevoir. Qui ne pensent pas avoir suffisamment de valeur et le droit de recevoir à travers une relation. Ce qui crée le déséquilibre aussi… Pensez-y.


www.juliearcoulin.com -

Suivez-moi sur Facebook