Relations

C'est le très beau travail d'une jeune cinéaste new-yorkaise qui fait le tour des festivals et des réseaux sociaux. Une vie de femme pas toujours à l'aise face à son corps et à ce qu'il provoque résumée en quelques minutes, sur un air de jazz.


Comment fait-on pour résumer une vie de femme en 4 minutes ? D'abord, on se penche sur sa propre expérience féminine, ses ressentis et l'on met en avant les changements corporels qui induisent les comportements des autres. C'est ce que pourrait répondre Celia Bullwinkel, une cinéaste new-yorkaise qui a fait un petit film sur la vie d'une femme et son rapport à son corps.

Ce court-métrage de 4 minutes façon "BD" et sans parole met en scène une femme, de sa condition de petite fille insouciante à celle de vieille femme qui passe le relais...

Le tout sur une musique jazz puissante et nostalgique.

Un très beau petit film qui fait le tour de festivals depuis 2013 et qui pose question puisqu'il explore la relation qu’une femme entretient avec son enveloppe corporelle tout au long de sa vie.

Et pour le coup, on peut dire que ce n'est pas tout le temps de grand amour avec son physique de jeune ado, puis de femme enceinte, puis de jeune mère qui n'a pas réussi à perdre ses kilos en trop !

«L’idée de ce film vient de mon expérience de femme qui compose avec ceux qui la sifflent dans la rue», explique Celia Bullwinkel. Peu à peu, le projet a cheminé vers une représentation plus globale pour donner lieu à ces 4 minutes plein de sensibilité qui ont beaucoup parlé à ceux qui l'ont vu.

Jugez vous-même ci-dessous !