Selon des scientifiques, une femme ne peut atteindre l'orgasme par voie vaginale...

Depuis des années, on cherche. On nous parle du point G comme du Graal à découvrir pour littéralement grimper au 7e ciel comme jamais. Et voilà qu'une étude scientifique (publiée dans la revue Clinical Anatomy) vient aujourd'hui nous apprendre qu'en fait, l'orgasme vaginal n'existe pas. Pour le chercheur italien Vincenzo Puppo et son équipe, c'est donc la stimulation du clitoris, l'unique mécanisme du bonheur sexuel.

Un mythe tout entier s'écroule. Et d'après ces sexologues, il n'existe pas de structure anatomique dans le vagin pour provoquer l'orgasme. Bonne ou mauvaise nouvelle ? En tout cas, les chercheurs expliquent que le clitoris peut-être considéré comme le « pénis féminin » (peut-on alors considéré le pénis comme le clitoris masculin ? ), qu'une femme atteint l'orgasme lorsque celui-ci est stimulé, et que cet orgasme peut être très très intense. D'ailleurs, ils insistent sur le fait que les ébats amoureux ne doivent pas nécessairement s'achever lorsque l'homme a éjaculé. Avec des caresses bien placées et des baisers, sa partenaire peut encore ressentir du plaisir.

L'objectif de cette étude était de démontrer que « toutes les femmes ont le droit de ressentir du plaisir sexuel. C'est pour cette raison que les experts en médecine sexuelle et sexologues doivent apporter des certitudes et non des hypothèses sur la base biologique des femmes. Ils doivent donc utiliser la bonne terminologie scientifique. » Les chercheurs préfèrent donc parler « d'orgasme féminin », plutôt que « d'orgasme vaginal » ou « d'orgasme clitoridien ». Mais, la sexualité féminine reste très complexe et la réponse n'est sans doute pas toujours d'ordre anatomique. Et certaines femmes ont pourtant déjà ressenti du plaisir en l'absence du clitoris. D'autres simplement en rêvant. Quid de la stimulation du col utérin ? Il existe encore beaucoup de contradictions, de questions et le sujet n'est certainement pas clos après cette étude.