Relations

Les amateurs de films porno ont du souci à se faire : leur plaisir sexuel dans la vraie vie pourrait un jour s'affaiblir.


Le porno peut en fait être considéré comme une drogue et on finit par ne plus pouvoir s'en passer. Une étude a été réalisée par des chercheurs de New York, d'Arkansas et de Virginie auprès de 487 étudiants américains âgés de 18 à 29 ans. Suite à cette étude, le Washington Times révèle que les personnes qui côtoient la pornographie plusieurs fois par semaine, ou même pas jour, vont d'abord vouloir reproduire les actions dans la vraie vie, et ensuite auront de plus en plus besoin du porno pour être excités.

Selon cette étude, le porno aurait « un effet psychologique désastreux » sur la vie sexuelle. Premièrement pour ceux qui la consomment, mais du coup, également pour leurs partenaires. C'est un fait, le porno n'est pas valorisant pour les femmes. Souvent, elles sont sujettes à des actes rabaissants et même parfois violents. Les scénarios pornos sont souvent démunis de câlins, tendresse, bisous, rires, compliments,... Tout ce qui crée la complicité du couple.

« La pornographie n’est plus un simple fantasme ou une expérience individuelle pour les hommes, et peut, pour certains, devenir leur scénario sexuel préféré » confient les auteurs de l'étude. Les relations sexuelles avec des partenaires bien réels deviennent alors fades, banales et beaucoup moins excitantes.