Relations

Ils expriment, stimulent, et intensifient les désirs conscients ou inconscients. Ils concernent tout le monde : hommes, femmes, adolescents et, enfants, mais surtout, ils sont indispensables à la construction d’une sexualité épanouie… oui, je parle bien ici des fantasmes !


Les fantasmes peuvent se définir comme des scénarios érotiques qui créent ou améliorent l’excitation sexuelle. Ils permettent la mise en scène des jeux de rôles incluant des lieux, des personnes et des situations imaginaires qui ne peuvent être réalisés dans la vie de tous les jours.

Le terme provient de l’allemand, “phantasie”, concept développé par Freud pour désigner l’imagination.

Alors que, dans la tradition chrétienne, les fantasmes sont perçus comme une perversion proche de l’instinct de luxure, une conséquence directe du pêché originel, la psychanalyse a permis au concept "phantasie" de sortir de son statut de honte et de culpabilité en lui donnant une place à part entière au sein d’une sexualité harmonieuse.


Mais concrètement, à quoi ça sert ? Les fantasmes sont « multi-fonctions » :

  • Ils entretiennent le désir individuel comme conjugal : ce n’est plus un secret, le désir ne tombe pas du ciel ! Il faut donc y penser, l’entretenir, le raviver tel un feu dans lequel on ajoute du bois régulièrement. Les fantasmes ont cet avantage de connecter rapidement le corps et l’esprit, provoquant ainsi des sensations physiques spontanées.
  • Ils font travailler notre créativité : en imaginant une scène, on a la liberté d’y ajouter les éléments que l’on souhaite, sans limite et sans crainte aucune. Tout cela ne se passe que dans votre projection personnelle alors lâchez-vous et sortez du contrôle quotidien !
  • Ils cassent la routine sexuelle : chaque couple a sa position dite « de confort », celle où l’efficacité a été testée et approuvée dans le passé. Mais est-ce vraiment celle-ci qui vous permet de vous connecter pleinement ou de vous surprendre encore ? Là aussi les fantasmes peuvent y ajouter le piment nécessaire pour réveiller vos sensations.
  • Ils augmentent l’excitation : Il peut arriver d’avoir un manque d’énergie ou de réceptivité à une situation pourtant fort plaisante … activer ses fantasmes permet alors de raviver l’excitation et donc de profiter pleinement du moment présent.
    Rejouer des sitations connues et agréables permet de nourrir son excitation.
    Rejouer des sitations connues et agréables permet de nourrir son excitation. © Unsplash
  • Ils permettent de décompresser, de déconnecter de la réalité : quand on passe par un moment moins "fun", pouvoir rêver fait du bien…Imaginer, se projeter, créer un scénario permet de sortir d’un quotidien parfois lourd pour atteindre plus de légèreté…
  • Ils permettent de rejouer des situations connues et agréables : Il serait dommage de ne vivre les bonnes choses qu’une seule fois ! Au même titre que l’on repense aux bons moments que l’on a passés, fantasmer permettra de remettre en scène une expérience délicieuse. Et ce qui est précieux, c'est qu'il n'y a pas de limite de stockage dans le cerveau… alors n’hésitez pas !
  • Ils nous aident à patienter, à anticiper et à imaginer la rencontre future : plutôt que de s’impatienter ou de mal vivre l’attente d’un rendez-vous ou d’une rencontre, penser à ce qui pourrait se passer permet de mieux vivre cette période de transition. Mais attention tout de même à ne pas mettre la barre trop haut, sans quoi personne ne pourra correspondre à cet idéal fantasmé..
  • Ils nous permettent de mieux nous connaître : avec notre éducation, les tabous, l’impact de notre société sur notre construction personnelle, les fantasmes peuvent parfois nous surprendre, révélant certains désirs enfouis profondément ou juste une envie non avouée jusqu’ici… ils ne sont qu’un indicateur à analyser et non à prendre au pied de la lettre.
  • Ils ne représentent aucun danger, car cela ne se joue que dans notre esprit : tout est possible dans nos pensées mais il est certain que tout n’est pas réalisable. C’est la raison pour laquelle y penser ne fait de mal à personne. Il serait important toutefois de ne pas réduire ses fantasmes à une seule pratique sans quoi cela pourrait diminuer le plaisir ressenti dans d’autres situations…
  • Ils ont une fonction thérapeutique : en les investissant davantage, ils sont un réel levier dans le cas de difficultés érectiles, de perte de désir ou encore dans le cas d’anorgasmie puisqu’ils vont directement agir sur l’excitation !

Vous l’aurez compris, les fantasmes permettent de colorer la réalité, d’y apporter la touche selon l’humeur du moment ! On aurait tort de ne pas en profiter, car ne pas avoir de fantasmes revient à vivre dans du gris en permanence. Et qu’ils soient réalistes ou non, les fantasmes ont cet avantage de pouvoir être gardés au chaud dans notre jardin secret comme de pouvoir être partagés si on le souhaite. A vos fantasmes ! Conseils d’une sexologue...