Les projets de quartiers entiers construits sur l'eau, ce n'est plus vraiment une utopie. Certains voient le jour, d'autres complètement fous seront sans doute bientôt réalisés. De quoi résoudre le souci d'accroissement de la population mondiale face aux futurs défis écologiques, mais aussi d'offrir des complexes de rêve aux vacanciers les plus fortunés. En voici quelques-uns qui flotteront un jour sur les eaux turquoises...


Ocean Flower (Maldives)

© www.dutchdocklands.com

C'est une des cinq lagunes développées par Dutch Docklands, spécialisé dans la construction de logements sur l'eau. Cette incroyable fleur flottante sera construite dans l'atoll de Malé Nord aux Maldives. Il s'agira en tout de 185 villas meublées avec piscine privée et d'un premier parcours de golf flottant (18 trous!).


© www.dutchdocklands.com

© www.dutchdocklands.com


Green star (Maldives)

© www.dutchdocklands.com

Toujours aux Maldives et financé par Dutch Docklands, ce projet touristique est pensé par l'architecte Koen Olthuis (Waterstudios) pour se fondre dans le paysage.

© www.dutchdocklands.com


Lilypad

© The Lilypad floating city concept

Conçue par l'architecte Vincent Callebaut, cette ville flottante pourrait accueillir 30 000 réfugiés climatiques en cas de montée des eaux dans les zones côtières.

© The Lilypad floating city concept

© The Lilypad floating city concept


Citadel (Pays-Bas)

© Waterstudio

Ce projet d'appartements flottants est développé par l'agence Waterstudio dont fait partie le grand architecte Koen Olthuis. Il comprendra 60 logements dans un Polder ouvert aux eaux. Citadel car ce sera une sorte de rempart contre la montée des eaux.


Floating Houses IJburg (Pays-Bas)

© Bureau Marlies Rohmer

Sur le lac IJ entre Zeeburgereiland et Haveneiland, deux quartiers flottants ont déjà vu le jour aux pays-Bas. Ils ont été développés par le bureau d'architecture Marlies Rohmer.

© Bureau Marlies Rohmer

© Bureau Marlies Rohmer


Sea Tree

© Waterstudio

Voici un autre projet de Waterstudio. Il semble complètement utopique. Et pourtant, à Manhattan ou encore à Singapour, les municipalités réfléchissent sérieusement à en installer. Imaginé en structure de terrasses végétalisées, cet "arbre" maritime géant pourrait aider à lutter contre l'épuisement des ressources naturelles dans les grandes villes.