Des petits signes qui n'ont l'air de rien traduisent parfois une implacable dépression.


Certains tweets ont l'art de trouver les mots justes pour décrire un sentiment que nous sommes beaucoup à ressentir. Le tweet de Molly Backes est de ceux-là. Le 28 août dernier, l'auteure publiait ceci : « les pubs qui parlent de dépression évoquent toujours la tristesse, mais elles ne font jamais mention de ce symptôme sournois que tous les dépressifs ne connaissent que trop bien : la tâche impossible ». Un message qui a depuis été « liké » par plus de 30 000 personnes et partagé plus de 10 000 fois. Mais de quoi s'agit-il ?

Des tâches plus si anodines

« Aller à la banque, remplir une ordonnance, faire son lit, vérifier ses e-mails, payer une facture » sont autant de petites tâches qui paraissent anodines, mais qui nous bloquent totalement, détaille Backes. Un jour, répondre à cette lettre est tout bonnement impossible, mais le lendemain c'est aller à la pharmacie qui nous donne le vertige. Ce qui a le don d'étonner notre entourage. « De l'extérieur, cette impossibilité soudaine ne fait aucun sens », avoue l'auteure. Et cette incompréhension renforce le vague à l'âme.

Elle insiste sur le fait que ceux qui souffrent du syndrôme de « la tâche impossible » ne devraient pas être trop durs envers eux-même. Même si c'est gênant, il ne faudrait jamais hésiter à demander de l'aide aux personnes que l'on aime. « Avoir de la compagnie peut nous aider à effectuer ces tâches », conseille-t-elle. Si de nombreuses personnes se sont retrouvées dans le discours de Molly Backes, elle précise que ce terme n'a rien d'officiel. Sa série de tweets nous rappelle simplement que la dépression, cette « fracture de l'existence », peut apparaître sous des formes diverses.