Lifestyle

Galactic Cap, c'est quoi? Un préservatif «révolutionnaire» pensé par Charlie Powell. Ce moyen de contraception est dangereux pour certains, incroyable pour d'autres. Est-il (vraiment) fiable?

Pourquoi le Californien Charlie Powell a-t-il créé ce préservatif (original)? Après un rapport non protégé, un de ses amis a contracté le virus HIV. Pour éviter à d'autres la même fin, il a pensé à un concept improbable: un préservatif réduit, «un petit chapeau» qui s'applique uniquement sur le prépuce de l'homme.

Le Galactic Cap est l'invention du XXIe siècle pour son concepteur.

Depuis le 31 mai, ce produit est sur le site de financement participatif Indiegogo (dans la lignée de KissKissBankBank) et affiche un objectif de 100 000 dollars (près de 73561 euros). Mais jusqu'à présent, il n'a atteint qu'environ 1371 euros. Romantiques, chauds lapins et même «anges», tous peuvent contribuer au projet et recevront un lot en fonction de leur profil, de la tasse de café au porte-clés, en passant par des prototypes pour les plus généreux donateurs (quelle chance).

Mais si cette innovation part d'une bonne intention, elle ne fait pas l'unanimité et n'a pas encore été approuvée par la Food and Drug Administration. Bien que ce moyen de contraception soit censé être plus «safe» et malléable, il est trop beau...pour être vendu! Pourquoi? Sa double structure (minimaliste), qui est pourtant un atout pour le créateur, représente le principal problème du projet pour l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.

Alors que Charlie Powell sensibilise le public au Sida (25 millions de personnes en sont mortes) et à l'utilisation parfois bancale des préservatifs actuels dans sa vidéo promotionnelle, son invention ne recouvre pas l'entièreté du pénis. Durant un rapport sexuel, les conjoints pourraient contracter des maladies sexuellement transmissibles comme l'herpès génital, la syphilis ou encore les vaginites (de quoi déchanter).

En effet, le Galactic Cap repose sur deux supports, une base en forme de U, doublée d'une protection en polyuréthane, et un réservoir où les semences de monsieur sont stockées. Cet attirail forme une seconde peau pour l'homme et est même waterproof. Si ce préservatif vient à paraître (par miracle), il est vivement conseillé de l'utiliser uniquement avec sa chère et tendre. Encore faut-il que le conjoint soit convaincu à 100% que sa femme est fidèle...Impossible!