Jackie Chan contre les tueurs de flics

Patrick Laurent

New police story. Caricatural et peu divertissant
BRUXELLES D'accord, on n'attend pas de Jackie Chan une démonstration magistrale de comédie. Ni de romantisme. Et encore moins des discours philosophiques dignes de la Sorbonne. Avec lui, le schéma est clair: des savates, des cascades, toujours des savates et, éventuellement, une pointe d'humour.

Un minimum garanti bien évidemment présent dans New police story, mais à petites doses, entre d'interminables séquences sur la détresse d'un superflic de Honk Kong, l'inspecteur Wing (Jackie Chan, forcément). Depuis que toute son équipe s'est fait liquider par des tueurs de flics sadiques qui filment leurs exploits pour les transformer en jeux vidéo, le meilleur policier de la ville noie son chagrin dans l'alcool. Devenu une épave, plus personne ne croit en lui. Sauf sa fiancée délaissée et un mystérieux jeune homme, tout aussi adepte que lui des arts martiaux, qui se fait passer pour un agent de police.

Une bonne cascade

Au départ d'une bonne idée (transformer la réalité en terrain de jeu sanglant pour des malades des consoles vidéo), le scénario aligne les clichés ridicules teintés de psychologie à 3 centimes avec une rare méticulosité. D'autant plus visibles que le pauvre Jackie Chan, même lorsqu'il pleure (et cela arrive souvent, tout au long des deux heures de film), est aussi émouvant qu'un paquet de nouilles trempé dans de l'eau salée.

On s'en fiche, direz-vous: seules les scènes d'action comptent. O.K.: elles ont un peu plus de tenue, mais sont marquées du sceau du sadisme (les policiers pendus par les bras que les tueurs laissent s'écraser sur le sol chaque fois que l'inspecteur Wing perd un concours...) et impressionnent rarement (sauf la triple descente d'un gratte-ciel à vélo et à la... course à pied). Un tout petit spectacle, très bête, fort contestable quant à son contenu, répétitif (rien ne ressemble plus à des enchaînements de coups que d'autres enchaînements de coups) et beaucoup trop long. Sans intérêt.

CINEBEL... Les salles où se jouent ce film - Les horaires - L'avis de ceux qui ont déjà vu le film.

© La Dernière Heure 2005

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be