Un univers impitoyablement drôle

Isabelle Monnart

H2G2: Le Guide du Voyageur Galactique
BRUXELLES Ce jour-là commence plutôt mal pour Arthur Dent (Martin Freeman) : sa petite maison, perdue au milieu de la campagne anglaise, sans aucune âme qui vive alentour, doit être détruite pour cause de passage d'une bretelle d'autoroute. Il a beau se coucher devant les pelleteuses, les ouvriers ont l'air décidés. C'est alors que surgit son meilleur ami, Ford (Mos Def) qui lui apprend, coup sur coup, qu'il est extraterrestre et que la Terre va être détruite dans exactement douze minutes. Motif? Elle se situe très exactement dans la trajectoire d'une autoroute intergalactique. C'est au pub que les deux comparses ruminent leurs malheurs respectifs, en s'envoyant une dernière pinte avant la fin du monde. Catastrophe à laquelle ils échappent en faisant du stop! Embarqués in extremis dans un vaisseau Vogon - les êtres les plus obtus et les plus laids de l'univers - ils viennent de commencer leur incroyable périple dans l'espace...

Imaginées dès 1978 par Douglas Adams qui sévissait alors sur les ondes de la BBC, les aventures des voyageurs galactiques sont de vraies classiques au pays de sa gracieuse majesté. Si de ce côté-ci de la Manche on est moins familier de cet univers totalement délirant - ce sacré Douglas devait avoir un faible pour les champignons hallucinogènes et les substances qui font rigoler! - on se laisse vite embarquer dans les méandres de ces univers absurdes qui se moquent joyeusement d'à peu près tout ce qui s'est fait en science-fiction ces trente dernières années. Mais avec une finesse so british que l'on n'arrive pas à trouver tout ça trop lourd.

Entre le robot dépressif, les atroces créatures Vogon, lointains parents de Jaba-le-Hutt, les déserts semés d'embûches et le précieux guide qui ne les quitte pas nos héros ont du pain sur la planche. Et nous, on jubile!

Le film sur Cinebel


© La Dernière Heure 2005

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be