Yolande Moreau et les Dardenne, des Lumières

Patrick Laurent

Elle a décroché le titre de meilleure actrice, tandis qu'ils ont réalisé le meilleur film

PARIS Le cinéma belge continue d'avoir la cote outre-Quiévrain. Parmi les cinéastes hexagonaux, mais aussi les critiques étrangers basés à Paris.

Réunis lundi soir à l'Auditorium de l'hôtel de ville de Paris, les journalistes étrangers de France ont une nouvelle fois fait un triomphe aux frères Dardenne, qui décrochent rien de moins que le titre du meilleur film francophone avec Le Silence de Lorna . Les distinctions étant parfois fort subtiles, c'est une autre œuvre... francophone, déjà couronnée d'une Palme d'or, qui triomphe par contre dans la catégorie du meilleur film tout court. Sans surprise, Entre les murs de Laurent Cantet décroche ce prix.

Comme il n'existe pas ce type de nuance pour les comédiennes, Felicite Wouassi (Aide-toi, le ciel t'aidera ), Kristin Scott Thomas (Il y a longtemps que je t'aime ), Catherine Frot (L'Empreinte de l'ange ), Sylvie Testud (Sagan ) et Yolande Moreau (Séraphine) concouraient ensemble pour celle qui sera la Lumière de l'année. Par un de ces merveilleux raccourcis, c'est notre compatriote qui a décroché le titre, alors qu'elle a souvent incarné des héroïnes naïves.

Il s'agit d'une belle reconnaissance pour une actrice extraordinaire, d'une humanité folle, dont le nom n'attire pas suffisamment les foules en salle.

Au palmarès, elle rejoint Vincent Cassel (primé pour Mesrine) , Nora Arnezeder (meilleur espoir féminin pour sa performance dans Faubourg 36 ) et Mohamed Bouchaïb (meilleur espoir masculin pour sa prestation dans Mascarades).

Les prix du meilleur réalisateur et du meilleur scénario vont à François Dupeyron et Samuel Benchetrit.



© La Dernière Heure 2009

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be