Nous avons vu le Tintin de Spielberg

Patrick Laurent
Nous avons vu le Tintin de Spielberg
©D.R.

Nos journalistes étaient présents à la toute première projection de presse, hier à Bruxelles. Voici leurs verdicts…

BRUXELLES Le compte à rebours a commencé. Avec, hier à Bruxelles, la toute première projection de presse de Tintin, le secret de la Licorne . Désormais, il va falloir s’y habituer, la coiffure à la mode sera la houppette. Surtout au-dessus d’un pull bleu ciel. Et cela, au moins jusqu’à la venue de Steven Spielberg pour l’avant-première mondiale du film dans notre capitale, le 22 octobre.

Un événement de cette envergure, au niveau cinématographique, on n’en vit qu’une seule fois dans sa vie en Belgique. Et encore… Mais le film en motion capture mérite-t-il tout le foin qu’on va en faire tout autour de la planète dans les prochains jours ? Pour vous permettre de faire votre propre avis, nous vous proposons, ci-dessous, le verdict de nos trois journalistes présents à la projection.

Mais que raconte exactement Le secret de la Licorne  ? En fait, un mix du Crabe aux pinces d’or (et pas seulement pour introduire le capitaine Haddock, comme annoncé), du Secret de la Licorne et du Trésor de Rackham le rouge .

Le film débute par un générique à l’ancienne, qui mêle ombres chinoises, dessins de BD et phylactères. Puis s’ouvre sur un superbe hommage à Hergé, transformé en portraitiste de la place du Jeu de Balle. Après s’être fait croquer, Tintin tombe sous le charme d’une maquette d’un navire, La Licorne. Que le mystérieux M. Sakharine, propriétaire du château de Moulinsart, tente vainement de lui racheter à prix d’or. Un acharnement qui attise la curiosité du reporter. Tout comme le cambriolage dont il fait l’objet.

Mais son enquête, il n’aura pas le temps de la mener bien longtemps : Allan et quelques forbans à sa solde l’enlèvent et l’embarquent dans un rafiot pourri, le Karaboudjan. Un navire officiellement commandé par un capitaine alcoolique, Haddock. Descendant de François de Haddoque, celui-là même qui transporta un fabuleux trésor sur les mers en 1676, avant d’être attaqué par Rackham le rouge.

La suite diverge aussi un peu des BD. Elle sera à découvrir le 22 octobre pour les chanceux ou le 26 octobre dans toutes les salles de Belgique.



© La Dernière Heure 2011


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be