Emma Watson: "C'est compliqué de protéger sa vie privée"

Interview de Patrick Laurent
Emma Watson: "C'est compliqué de protéger sa vie privée"
©AFP

Emma Watson joue une braqueuse de villas de stars accro à la mode dans The Bling Ring


CANNES Le Festival de Cannes avait un petit quelque chose de magique, hier. Qui ne doit rien au hasard. Mais tout à la présence d’Emma Watson. Cinq minutes avant l’interview, elle resplendit dans une robe bordeaux moulante en soie. Le temps de cligner des yeux et la voilà prête à répondre aux questions dans un ensemble crème tout aussi élégant. Et alors que la Croisette a été arrosée par la pluie toute la matinée, un soleil resplendissant fait son apparition en même temps qu’elle. Magique…

Et pourtant, son rôle dans The Bling Ring de Sofia Coppola est à des années-lumière de celui d’Hermione dans Harry Potter. Elle y incarne une ado sexy, dingue de fringues et de sacs à la mode, qui dévalise avec quelques copines les villas de Paris Hilton ou Orlando Bloom. Elle y pratique même le pool dancing. “Cette séquence ne dure qu’une dizaine de secondes, tempère-t-elle. Elle ne réclame pas de préparation. Il faut juste se lâcher.”

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce projet ?

“C’est une histoire typique de notre époque. En prise sur la culture des ados, leurs obsessions par rapport à la mode. Ce film parle vraiment de ce qui se passe maintenant. C’est incroyable. En ce sens, c’est un film politique. Mais aussi une réflexion sur la gloire et sur le sens de la vie privée, deux sujets qui me concernent.”

Une star peut encore avoir une vie privée aujourd’hui ?

“C’est très difficile mais j’essaie de garder ma vie privée autant que possible. C’est très important. Cela me met d’ailleurs mal à l’aise que le monde soit au courant de ma vie. Je veux être connue pour mon travail. Mais avec Internet et Google, c’est très compliqué de protéger sa vie privée. Tout le monde peut voir où vous vivez ou ce que vous faites. Mais c’est le monde dans lequel nous vivons. Internet permet l’accès à tant d’informations…”

Vous utilisez les réseaux sociaux ?

“C’est un bon moyen de communication. Je tweete assez souvent, je dois bien l’avouer. Mais je suis très prudente dans ce que je dis.”

Est-ce qu’on vous appelle encore Hermione en rue ?

“Oui, toujours. Cela ne me dérange pas. Vous savez, elle représente une part tellement grande de ma vie que je peux le comprendre. C’est plutôt amusant.”

Comment faites-vous pour rester les pieds sur terre ?

“Mon père est vraiment super, mes amis aussi. J’ai essayé de mener une vie la plus normale possible, notamment en continuant à aller à l’école. Je crois que cela aide énormément : on n’a pas le choix, il faut s’adapter aux autres et à son environnement. Je me sens tout à fait normale. Souvent, j’oublie la célébrité. Je sais que cela paraît stupide, mais parfois, j’ai envie de me balader au parc et j’oublie que je ferais mieux de ne pas sortir. C’est bête mais j’oublie tant je trouve ça étrange…”

Le tout dit avec un sourire malicieux. Magique.

© La Dernière Heure 2013


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be