Du Belge au Festival de Cannes

Les frères Dardenne, grands habitués de la cérémonie cannoise, y présenteront leur film "Deux jours et une nuit", avec Marion Cotillard en vedette.

Belga

Des films des frères Dardenne, de Jean-Luc Godard, David Cronenberg et Ken Loach figurent parmi les oeuvres en compétition pour décrocher la Palme d'or du festival de Cannes, qui se déroulera du 14 au 25 mai prochain, ont annoncé jeudi les organisateurs. Seuls 18 films sur plus de 1.700 ont été retenus dans la sélection officielle du festival, plus grand rendez-vous mondial du 7e art, dévoilée à Paris par son délégué général, Thierry Frémaux.

Grands habitués du festival, les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne feront cette fois encore partie des grands prétendants au palmarès final. Leur nouveau long-métrage "Deux jours et une nuit" raconte l'histoire de Sandra (interpretée par l'actrice française Marion Cotillard) qui, aidée par son mari (Fabrizio Rongione), va sillonner la ville à la recherche de collègues qui accepteraient de perdre leur prime pour qu'elle garde son travail. Les deux comédiens y sont entourés de nombreux acteurs belges (Olivier Gourmet, Christelle Cornil, Catherine Salée). Le film sortira dans les salles belges le 21 mai, dans la foulée de sa présentation à Cannes.

Parmi les autres films sélectionnés figurent notamment "Adieu au langage" du Français Godard, "Maps to the stars" du Canadien David Cronenberg et "Jimmy's Hall" du Britannique Ken Loach, que les Dardenne ont également coproduit avec leur société Les Films du Fleuve.

Les deux frères ont déjà été couronnés d'une double Palme d'or ("Rosetta" en 1999 et "L'enfant" en 2005) tandis que Ken loach fut récompensé d'une Palme d'or en 2006 pour "Le vent se lève" et trois fois par le prix du jury.

Dans la catégorie court-métrage, la jeune réalisatrice Laura Wandel représentera la Belgique avec "Les corps étrangers". Ce film de 15 minutes retrace l'histoire d'un homme qui doit apprendre à faire face à son nouveau corps lors de sa rééducation dans une piscine municipale, alors qu'il n'est pas prêt à l'assumer.

La dernière Palme d'or du meilleur court-métrage remportée par un cinéaste belge francophone remonte à 1979, avec Harpya de Raoul Servais.

Autre production soutenue par le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le film gréco-belge Xenia, du réalisateur Panos H.Koutras, qui concourra dans la section "Un certain regard". Le film raconte l'histoire de Danny, 16 ans, et Odysséas, 18 ans qui, étrangers dans leur propre pays après la mort de leur mère albanaise, vont traverser la Grèce de part en part, dans le but de trouver leur père grec et le forcer à les reconnaître officiellement.

C'est la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, seule femme à avoir obtenu la Palme d'or pour "La leçon de piano", qui présidera le jury de cette 67e édition du festival de Cannes.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be