Mireille Darc "a failli mourir"

Suite à deux hémorragies cérébrales consécutives voici 10 jours. Mais "elle va bien". désormais

P.L., P.-Y.p.
Mireille Darc "a failli mourir"
©reporters

Suite à deux hémorragies cérébrales consécutives voici 10 jours. Mais "elle va bien" désormais.

Dans l’inconscient collectif (bon, d’accord, pas nécessairement dans celui des moins de 30 ans), Mireille Darc, c’est avant tout une robe incroyablement décolletée dans le dos qui ne fait pas fantasmer que le Grand blond avec une chaussure noire , des minauderies irrésistibles en direction des Barbouzes , la candide Fantasia chez les Ploucs , la prostituée la plus classe de Borsalino ou l’envoûtante Peggy des Seins de glace . Une icône délicieusement sensuelle, quoi.

Une étoile qui a failli s’éteindre à 78 ans. Son mari, Pascal Desprez, l’a révélé : elle a failli mourir de deux hémorragies cérébrales consécutives voici dix jours. "Il y a deux semaines, elle a commencé à avoir mal à la tête pendant tout le week-end, a-t-il déclaré au Parisien. Elle avait fait une hémorragie cérébrale qui, par miracle, est entre le cerveau et la boite crânienne. C’est-à-dire qu’elle n’aura aucune séquelle. Quand elle a fait une deuxième hémorragie cérébrale, il y a eu un grand moment de panique. J’ai eu la peur de ma vie."

Entrée en urgence le 19 septembre à l’hôpital Georges Pompidou de Paris, elle a ensuite été plongée dans le coma pour lui éviter d’inutiles souffrances aux soins intensifs. Selon Télé Star, des complications sont en effet survenues durant les premiers jours et elle aurait aussi fait une hémorragie pulmonaire. Mais aujourd’hui, d’après son mari, tout irait beaucoup mieux. Elle aurait "récupéré la parole à 90 %. Elle a vraiment failli mourir mais le ciel attendra. Ce n’est pas encore pour cette fois-ci. Elle va bien, même peut-être très bien."

Alain Delon, dont elle est restée très proche, est venu régulièrement lui rendre visite pendant ces dix jours. Il faut dire qu’il avait déjà vécu un drame assez similaire avec elle, voici 37 ans. Mireille Darc est en effet née avec une malformation cardiaque qui lui a déjà causé des soucis. Elle l’a elle-même relaté : "C’était fin 1979, j’avais 41 ans et je vivais avec Alain Delon. Un dimanche à la campagne, je fais une embolie. Pendant quelques secondes, tout se déconnecte."

En 1980, elle est donc opérée de cette malformation. Geste médical qui a dû être répété voici trois ans, lors d’une opération à cœur ouvert. "Comme si quelque chose se débouchait à intervalles réguliers", avait-elle expliqué. Sans craindre la mort. "Nous vivons dans un pays rationnel, individualiste et sans Dieu, nous confiait-elle en 2011. La mort est de ce fait devenue totalement taboue. On ne sait plus la gérer. On ne veut pas la gérer."

Par chance, cette gestion n’est pas à l’ordre du jour. La vie est toujours plus belle avec Mireille Aigroz (son vrai nom). Et ce soir, pour se remettre de ses émotions, une vision de L’ordinateur des pompes funèbres s’impose. Juste pour conjurer le sort.

Nous l’avions rencontrée il y a quelques mois

" Le nu n’a jamais été un problème pour moi , nous confessait en février dernier l’artiste qui a pour unique modèle Chloé, jeune femme de 22 ans. À mon époque, j’ai beaucoup posé et tourné nue. Le corps d’une femme est sublime, il n’y a rien d’indécent tant qu’on le respecte. J’aime l’insolence qui s’en dégage et jouer avec. C’était plus facile avant car on était plus libre. Mais pourquoi rétrograder, à 78 ans ? Devenir prude alors que je ne l’étais pas du tout avant ?"

Mireille Darc a beau avoir vécu 15 ans avec Alain Delon, elle n’a jamais pensé à le photographier. Ou presque. "Plus maintenant en tout cas. Je l’ai beaucoup photographié quand on était ensemble mais ce sont des photos personnelles, concédait-elle. Ni Alain ni moi on ne mélange les choses. J’aurais pu écrire un livre sur lui, faire un documentaire mais si je le fais, ça va détruire quelque chose entre nous. Je vais me servir de lui, il va le sentir et moi je vais avoir l’impression de l’utiliser, alors qu’aujourd’hui on est au-delà de tout cela. On veut la paix et la tranquillité. Alain est un écorché vif et je ne veux pas que le moindre truc l’atteigne."

Si aujourd’hui c’est elle qui accuse quelques soucis de santé, il y a quelques mois c’était le monstre sacré du cinéma français. "J’étais inquiète. Mais il m’a dit que tout allait bien. On communique encore souvent ensemble, on est toujours très très proche. C’est quelqu’un que j’aime. Je l’aime. Alors bien sûr, l’amour évolue mais il y a toujours beaucoup de respect entre nous, on s’est toujours protégé l’un et l’autre. C’est pourquoi quand il parle de moi, il dit Mademoiselle Darc et moi, je dis Monsieur Delon. (sourire)"

Ces stars qui ont aussi fait un AVC

Dans son malheur, Mireille Darc a eu beaucoup de chance. De nombreuses stars sont mortes d’une hémorragie cérébrale, comme Gary Coleman (le petit frère d’Arnold et Willy ), Darrell Sandeen ( Bonanza, L.A. Confidential ), Ray Barrett ( Australia ), Pierre Maguelon ( Les brigades du tigre ), Michel Auclair ( Drôle de frimousse, La Belle et la Bête de Jean Cocteau) ou l’humoriste Mouss Diouf pour n’en citer que quelques-unes.

La liste des stars qui en ont réchappé est toute aussi longue. Mais parfois, avec de lourdes séquelles. L’exemple le plus connu est celui de Jean-Paul Belmondo. Frappé par un AVC en 2001, il a fini par retrouver l’usage de la parole mais se déplace toujours difficilement avec un côté partiellement paralysé.

Michelle Torr en a été victime en 2009. Avec, pour conséquence, des pertes de mémoire. Heureusement, comme pour Bébel, sa situation s’est énormément améliorée avec le temps.

Victor Lanoux a lui aussi connu cette terrible attaque. "Le 18 octobre 2007 alors que je tournais Louis La Brocante, je me suis écroulé. J’ai fait une complication. Il s’en est suivi sept heures d’opération au cours de laquelle il y a eu un problème. Quand je me suis réveillé, j’étais paraplégique". Il lui a fallu un an pour marcher à nouveau.

Sharon Stone aussi a fait un AVC, en 2001. Sa jambe gauche est restée longtemps engourdie et elle perdait la mémoire. Ce fut pire pour Rika Zaraï, dont la moitié du corps resta paralysé après un AVC en 2008. Elle a heureusement récupéré une grande partie de sa mobilité.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be