La première photo du biopic sur McEnroe et Borg (PHOTO)

Les deux acteurs qui interprètent les deux grands rivaux du tennis sont plus vrais que nature. La preuve dans l'article !

A. He.
La première photo du biopic sur McEnroe et Borg (PHOTO)
©Photonews

Les deux acteurs qui interprètent les deux grands rivaux du tennis sont plus vrais que nature.

Après "Rush", dans lequel Ron Howard explorait la relation entre les deux pilotes de Formule 1 Niki Lauda et James Hunt, place au film "Borg/McEnroe", qui reviendra sur l'une des rivalités les plus féroces de l'histoire du tennis. Avant Agassi et Sampras, avant Federer et Nadal, il y eut en effet le duel "Big Mac" contre "Iceborg", deux joueurs qui régnèrent sur les années 70, avec sept titres du Grand Chelem pour le premier, et onze plus une retraite anticipée pour le second.

Un mano a mano qui sera la base du script du Danois Janus Metz Perdersen, le réalisateur de "Borg/McEnroe". A quelques mois de sa sortie, une première photo a filtré sur le net, sur laquelle on découvre les deux acteurs qui interprèteront les rôles titres. Côté feu, c'est l'Américain Shia Labeouf, vu dans "Transformers" et avec un sac sur la tête, qui s'y colle. Côté glace, c'est le Suédois d'origine islandaise Sverrir Gudnason qui prêtera sa longue chevelure et ses traits à Borg.


Ce cliché est la reconstitution de la photo d'avant-match de la finale de l'édition 80 de Wimbledon. Un match grandiose livré entre un Borg au sommet de son art et un jeune et bouillonnant New-Yorkais aux cheveux frisés. La rencontre s'était disputée en cinq sets (1-6, 7-5, 6-3, 6-7, 8-6) et avait été marquée par un tie-break de légende (conclu sur le score de 18-16 !) dans la quatrième manche. Une finale d'anthologie qui mériterait un chef-d'oeuvre... Toutefois, la (mauvaise) expérience de "La plus belle victoire", petite bluette sans envergure portée par Paul Bettany et Kirsten Dunst sur fond de tennis sur gazon, ne laisse guère présager du meilleur.


Et pour John McEnroe non plus, ce film n'annonce pas forcément de grandes choses. "Bon sang, mais comment un acteur peut-il jouer au tennis sur un court ? Ca sonne faux", a expliqué le triple vainqueur de Wimbledon dans Vanity Fair. "Ils ressembent à des acteurs qui ne savent pas jouer." A cinquante-sept ans, on n'a toujours pas trouvé le moyen de calmer le vieux John...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be