Magritte du Cinéma: Yolande Moreau et Bouli Lanners, nos stars favorites

Les Magritte du cinéma fêtent leurs dix ans. C’est donc déjà l’heure du bilan.

Magritte du Cinéma: Yolande Moreau et Bouli Lanners, nos stars favorites

Les Magritte du cinéma fêtent leurs dix ans. C’est donc déjà l’heure du bilan.

C’est une tradition immuable : dès que le nombre de bougies sur le gâteau d’anniversaire correspond à un multiple de dix, l’heure des bilans sonne en même temps que résonne le fameux "Happy Birthday To You". Les Magritte du cinéma qui en sont à leur dixième édition n’échappent évidemment pas à la règle. Sans surprise, les discours sont on ne peut plus positifs : "Peu nombreux sont les gens qui auraient pu deviner, à la création de l’Académie André Delvaux, qu’elle parviendrait à hisser sa cérémonie de remise de prix au cinéma belge francophone à un tel niveau qualitatif, tout en provoquant un tel retentissement médiatique, national et international, en seulement dix ans" , peut-on lire dans le communiqué de presse. Avec des chiffres pour étayer ces dires : d’après une enquête menée Dedicated Research, 83 % des sondés ont entendu parler des Magritte du cinéma et 33 % "ont déclaré que l’événement est un incitant à aller voir au cinéma un ou plusieurs films belges." Des chiffres dont on peut sérieusement douter vu le peu d’entrées réalisées par nos productions. C’est bien simple, sur les cinq nommés au Magritte du meilleur film, trois n’ont même pas réussi à attirer 6.000 personnes dans les salles en Belgique. Les deux autres, Duelles et Le Jeune Ahmed , ont vendu respectivement 25 000 et 33 000 tickets dans nos salles. Pas de quoi donner le grand frisson aux financiers du 7e art.

Quelles autres conclusions tirer de la décennie écoulée ? D’un point de vue purement statistique, Yolande Moreau et Bouli Lanners s’imposent comme nos comédiens les plus représentatifs. Avec son rôle de Bobonne dans Cléo , Yolande Moreau décroche en effet sa neuvième nomination en tant qu’actrice. En dix ans, difficile de faire mieux. Grâce à Patrick , Bouli Lanners la suit désormais à une seule petite longueur. Il rejoint ainsi François Damiens, nommé huit fois aussi, mais qui est toujours rentré bredouille chez lui.

Une mésaventure similaire, sauf dans les chiffres, à celle vécue par Cécile de France. Grâce à Un monde plus grand , elle décroche sa cinquième nomination. Mais les quatre premières ne lui ont strictement rien rapporté. On saura ce premier février si la malédiction est brisée pour elle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be