"Parasite" au paradis des Oscars

Après la Palme d’or à Cannes, le film du Sud-Coréen Bong Joon-ho a écrit l’histoire à Los Angeles.

Hubert Heyrendt
"Parasite" au paradis des Oscars

Après la Palme d’or à Cannes, le film du Sud-Coréen Bong Joon-ho a écrit l’histoire à Los Angeles.

Très critiquée pour le manque de diversité dans ses nominations, jugées trop masculines et trop blanches, l’Académie des Oscars semble avoir entendu le message. Contrairement aux Golden Globes et aux Bafta, qui avaient vu triompher 1917 de Sam Mendes, c’est un film asiatique qui est sorti grand vainqueur de la 92e cérémonie des Oscars, qui s’est déroulée dans la nuit de dimanche à lundi à Los Angeles :

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité