Berlinale: "There is No Evil" remporte l'Ours d'or

Le film "There is No Evil" de l'Iranien Mohammad Rasoulof, interdit de quitter le territoire, a remporté samedi soir l'Ours d'or à Berlin, au terme d'une 70e édition politique et engagée qui a également récompensé un film sur l'avortement.

afp
Berlinale: "There is No Evil" remporte l'Ours d'or
©afp

Le film "There is No Evil" de l'Iranien Mohammad Rasoulof, interdit de quitter le territoire, a remporté samedi soir l'Ours d'or à Berlin, au terme d'une 70e édition politique et engagée qui a également récompensé un film sur l'avortement.

L'équipe du film a reçu une ovation debout lors de la cérémonie de clôture de la Berlinale, marquée par l'absence du réalisateur déjà primé à Cannes.

L'acteur italien Elio Germano et l'actrice allemande Paula Beer ont été récompensés, pour leurs rôles respectifs dans "Hidden away", portrait d'un peintre italien marginal et "Undine", fable aquatique et amoureuse. "Je veux dédier ce prix à tous les marginaux et à Antonio Ligabue", a déclaré l'acteur italien de 39 ans, qui était à l'affiche de deux films en compétition ("Favollace" de Fabio et Damiano D'Innocenzo et "Hidden away" de Giorgio Diritti pour lequel il a été primé). Il y incarne le peintre Antonio Ligabue (1899-1965), atteint de troubles physiques et mentaux.

Elio Germano a déjà été récompensé à Cannes en 2010 (ex-aequo avec Javier Bardem) pour "La nostra vita" de Daniele Luchetti, décrivant l'Italie des petites combines, de l'économie informelle et du chacun pour soi.

Il a débuté sa carrière à 14 ans dans les troupes d'amateurs de différents théâtres de Rome, avant de partager sa carrière entre télévision et cinéma. Il a notamment été l'un des membres du gang dans "Romanzo criminale" de Michele Placido.

Côté féminin, le prix d'interprétation est revenu à l'Allemande Paula Beer, révélée en 2016 dans "Frantz" de François Ozon et vue également dans la série "Bad banks".

A 25 ans seulement, l'actrice, souvent comparée à Romy Schneider, mène une carrière entre la France et l'Allemagne et a déjà dix ans de cinéma derrière elle.

Adolescente, elle s'est fait connaître en interprétant le rôle principal dans le film germano-estonien "Poll", sorti en 2010.

Quatre ans plus tard, elle obtient un rôle dans "Diplomatie" de Volker Schlöndorff, avec André Dussollier et Niels Arestrup, mais ses scènes sont coupées au montage.

Un revers avant de s'imposer peu après, dans le rôle d'Anna, une jeune Allemande qui s'éprend du mystérieux ami français de son fiancé, tombé au front pendant la Première guerre mondiale, dans "Frantz".

En Allemagne, elle a ensuite tourné dans "L'oeuvre sans auteur" de Florian Henckel von Donnersmarck ("La Vie des autres") et "Transit" de Christian Petzold, avec qui elle a de nouveau collaboré pour "Undine". Elle y retrouvait l'acteur Franz Rogowski, à qui elle donnait déjà la réplique dans "Transit".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be