Une nouvelle version pour "Anna et le roi"

La Paramount a racheté les droits pour une comédie musicale.

Une nouvelle version pour "Anna et le roi"
©D.R.

La situation se révèle pour le moins paradoxale. Depuis près d’un an, les grands studios hollywoodiens entassent dans leurs coffres-forts toute leur production, et malgré ce stock considérable, qui amènera l’offre à être bien plus considérable que la demande lors de la réouverture des cinémas, la production de projets n’a pas été freinée, loin de là. Les retards de tournage s’accumulent, mais la mise en chantier de nouveaux scénarios ne diminue absolument pas.

Fait encore plus étrange, ce sont parfois des scénarios au fort goût de déjà-vu qui bénéficient de cette frénésie. Comme Anna et le roi, par exemple. Dont les droits d’adaptation viennent d’être achetés par Paramount Pictures. À charge pour le studio Temple Hill (derrière des succès comme Happiest Season ou Love, Simon) de produire une nouvelle comédie musicale à succès.

Pas une mince affaire, dans la mesure où le roman écrit par Margaret Landon en 1944 a déjà été souvent adapté. Si John Cromwell s’en est emparé le premier en 1946, avec Irene Dunne et Rex Harrison dans Anna et le roi du Siam, la version la plus célèbre reste celle tournée par Walter Lang en 1956.

Basée sur la comédie musicale d’Oscar Hammerstein et Richard Rodgers, qui a fait de Yul Brynner une superstar de Brodway (il a joué cette comédie musicale 4 625 fois), elle oppose cette fois le même Yul Brynner à Deborah Kerr. Avec à la clef cinq Oscars (sur neuf nominations). Yul Brynner reprendra encore ce rôle dans une série en 1972, marquant définitivement les esprits. Plus que la reprise de 1999, avec Jodie Foster. C’est dire si le pari tenté par la Paramount est risqué.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be