Surprise: Benoit Poelvoorde, Virginie Efira et... Roméo Elvis nominés aux Magritte du cinéma 2022

Les nominations pour la 11e cérémonie des Magritte qui se déroulera le 12 février prochain sont tombées. Et le rappeur belge, frère d'Angèle, est nominé dans la catégorie du Meilleur espoir masculin pour son rôle de Serge dans le film "Mandibules".

Pierre-Yves Paque
Surprise: Benoit Poelvoorde, Virginie Efira et... Roméo Elvis nominés aux Magritte du cinéma 2022
©D.R/AP

Les Magritte 2022 annoncent par communiqué "un renouveau rafraîchissant après deux années 2020 et 2021 difficiles pour le cinéma belge en particulier et le cinéma en général, avec l’arrêt des tournages suite au premier confinement puis la fermeture à rallonge des salles, pendant plus de 7 mois d’affilée de l’hiver au printemps dernier en Belgique."

Côté renouveau, justement, on trouve un certain... Roméo Elvis parmi les nominés dans la catégorie Meilleur espoir masculin pour son rôle de Serge dans Mandibules de Quentin Dupieux où il donne la réplique à une mouche géante. Il concourt aux côtés de Yoann Zimmer pour Des Hommes, Basile Grunberger pour Space Boy d'Olivier Pairoux (RTL) et Günter Duret pour Un monde. Le rappeur belge a posté un selfie en story Instagram pour fêter cette nomination. L'heure de la réhabilitation semble avoir sonné pour Roméo Elvis dans ce film que la DH décrivait comme un registre assez "barge". "Quentin Dupieux frappe fort avec Mandibules , l'histoire de deux amis pas fut-fut qui découvrent une mouche géante dans le coffre d'une voiture volée et décident de l'apprivoiser pour qu'elle fasse les courses (en volant, évidemment) à leur place. C'est totalement déjanté et, en plus, Roméo Elvis fait partie de la distribution."

Une vie démente (12 nominations) et Un monde (10 nominations) favoris

Une vie démente, premier long métrage de Raphaël Balboni et Ann Sirot récolte pas moins de 12 nominations, égalant donc le record des Géants en 2013 , apprend on encore via le communiqué des Magrittes 2022. Le duo est néanmoins loin d'être novice aux Magritte du Cinéma, puisqu'il a déjà été nominé à trois reprises dans la catégorie court métrage, dont il est d'ailleurs sorti lauréat en 2018 pour Avec Thelma. Une vie démente est ainsi nominé dans les catégories « reines » (Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario), mais aussi largement dans les catégories « techniques » (son, décors, costumes, montage). Quant à son casting, il brille dans les différentes catégories. Jo Deseure et Lucie Debay sont toutes deux en lice pour le Magritte de la Meilleure actrice, Jean Le Peltier pour celui du Meilleur acteur, et Gilles Remiche pour celui du Meilleur acteur dans un second rôle.

L'autre film largement nominé (avec 10 nominations) pour cette 11e édition est également un premier long métrage, celui de Laura Wandel, Un monde. La jeune cinéaste belge avait elle aussi déjà été nominée aux Magritte du Cinéma en 2015 avec son court métrage Les Corps Etrangers. Son passage au long la propulse directement dans la cour des grands, puisque Un monde était sélectionné en juillet dernier au Festival de Cannes, dans la section Un certain regard, dont il a d'ailleurs remporté le Prix Fipresci (prix de la presse internationale). Là aussi, le film est nominé dans les catégories Meilleur film, Meilleure réalisation et Meilleur scénario, ainsi que pour la Meilleure image, le Meilleur son, le Meilleur montage. Le film est également en lice pour les Oscars.

Côté casting, le film est porté avec une intensité stupéfiante par deux jeunes enfants, que l’on retrouve logiquement dans les catégories espoirs : Maya Vanderbeque pour le Meilleur espoir féminin, et Günter Duret pour le Meilleur espoir masculin. Notons également que la comédienne flamande Laura Verlinden est en lice pour le Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle.

Benoît Poelvoorde, 7e nomination et le retour de Joachim Lafosse

Avec Adoration de Fabrice du Welz (en lice aussi pour meilleur film et réalisateur), Benoît Poelvoorde truste sa septième nomination aux Magriite, cette fois-ci dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle. Véritable révélation du film, la jeune comédienne mouscronnoise Fantine Harduin sera en lice pour le Magritte du Meilleur espoir féminin, qu'elle briguait d'ailleurs déjà en 2018 pour Happy End de Michael Haneke.

Avec Les Intranquilles, incarnés par Leïla Bekhti et Damien Bonnard (qui prenaient part à la Compétition de la Sélection officielle du Festival de Cannes en juillet), Joachim Lafosse sera également en lice pour le Meilleur film, la Meilleure réalisation et le Meilleur scénario pour la troisième fois, après Élève Libre en 2011, À perdre la raison en 2013 (pour lequel il fut lauréat du Meilleur film et de la Meilleure réalisation) et L'Économie du Couple en 2017. Enfin, Filles de joie de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich est nominé pour le Meilleur film et pour le Meilleur scénario. Quant à Titane de la française Julia Ducournau, Palme d'Or du dernier Festival de Cannes, et produit en Belgique par Frakas Production, totalise 5 nominations.

Des comédiennes (Virginie Efira, Lubna Azabal) et comédiens (Bouli Lanners, Jérémie Rénier) de renom

Du côté des comédiennes, on retrouvera donc Lucie Debay et Jo Deseure, les héroïnes d'Une vie démente, auxquelles feront face deux habituées de la catégorie. Lubna Azabal est nominée pour Adam de Mariam Touzani. Il s'agit de sa sixième nomination pour la comédienne, qui a déjà remporté 3 Magritte, dont celui de la Meilleure actrice à deux reprises pour Incendies en 2012 et Tueurs en 2019. Virginie Efira, quant à elle primée en 2017 pour Victoria dans cette même catégorie, est en lice pour Adieu les cons d'Albert Dupontel.

Chez les hommes, outre Jean Le Peltier pour Une vie démente, on retrouvera Arieh Worthalter, en lice pour Serre-moi fort de Mathieu Amalric. Le comédien arrive fort d'un palmarès solide aux Magritte, puisqu'il a déjà remporté deux prix du Meilleur acteur dans un second rôle pour Girl en 2019 et Duelles en 2020. Souvent nominé, Bouli Lanners n'avait jamais reçu le Magritte du Meilleur acteur, jusqu'à l'année dernière où il l'a remporté pour sa magnifique performance dans C'est ça l'amour. Il est en lice cette année pour Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit. Enfin, on retrouvera également dans cette catégorie Jérémie Renier, pour son rôle dans Slalom, déjà lauréat de deux Magritte du Meilleur acteur dans un second rôle (pour Potiche en 2012 et Saint Laurent en 2015), mais encore jamais primé dans cette catégorie.

La cérémonie se déroulera le 12 février prochain et toutes les nominations sont à retrouver ici.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be