Meilleur film, meilleur acteur et meilleure actrice... "Une vie démente" triomphe aux Magritte

Le film "Un monde" s'est également illustré, en décrochant lui aussi sept prix. Découvrez le palmarès complet des Magritte.

La rédaction (avec Belga)

Ce samedi soir se déroulait la 11e cérémonie des Magritte du cinéma. Les films "Une vie démente" et "Un Monde" ont fait une razzia, décrochant chacun sept distinctions. Mais c'est le premier cité qui sort grand vainqueur, en décrochant les principaux prix: celui du meilleur film, du meilleur acteur et de la meilleure actrice.

"Une vie démente" d'Ann Sirot et Raphaël Balboni a ainsi été désigné "Meilleur film". Le long métrage s'est imposé face à "Adoration" de Fabrice du Welz, "Filles de joie" de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich, "Les intranquilles" de Joachim Lafosse et au premier film "Un monde" de Laura Wandel.

Jean Le Peltier a été couronné "Meilleur acteur" pour son rôle dans "Une vie démente". Il s'est imposé face à Bouli Lanners (Cette musique ne joue pour personne), Arieh Worthalter (Serre moi fort) et Jérémie Renier (Slalom).

Jo Deseure, toujours dans le film "Une vie démente", a été elle sacrée "Meilleure actrice". Elle s'est distinguée face à Lubna Azabal (Adam), Virginie Efira (Adieu les cons) et Lucie Debay (Une vie démente).

Jane Birkin remet un Magritte d'honneur à titre posthume à Marion Hänsel

Jane Birkin a remis, samedi lors de la 11e cérémonie des Magritte du cinéma, un Magritte d'honneur à titre posthume à la cinéaste Marion Hänsel. La chanteuse et comédienne française avait campé en 1985 l'héroïne de "Dust" qui avait valu à Marion Hänsel le Lion d'Argent à la Mostra de Venise. "J'ai eu cette chance de l'avoir connue. Je regrette qu'elle ne soit pas là pour savoir à quel point elle nous manque comme metteur en scène, comme productrice (...) J'ai rarement vu quelqu'un avec une telle détermination et une telle droiture", a souligné Jane Birkin au sujet de la cinéaste.

"Je lui dois ce film (Dust, ndlr) et je lui dois le fait que mon père m'avait vue sur la première page de The Guardian en Angleterre (...) et il avait dit qu'il était fier de moi", a ajouté l'actrice et chanteuse française.

Meilleur film, meilleur acteur et meilleure actrice... "Une vie démente" triomphe aux Magritte
©BELGA

"Je suis tant heureuse ce soir de remettre ce prix à baby Jean que je n'ai pas vu depuis 40 ans", a-t-elle encore déclaré sur scène en remettant le prix au fils de la réalisatrice.

"Avec près de 15 longs métrages dans sa filmographie, entre adaptations littéraires et créations originales, Marion Hänsel s'est imposée dans le paysage cinématographique belge et mondial avec une œuvre puissante, exigeante et éminemment personnelle. Au fil de sa carrière, son cinéma a croisé des Prix Nobel, transcendé des Goncourt, été sélectionné à Cannes et Venise (où elle a remporté le Lion d'Argent). Du Pacifique à l'Afrique du Sud, de Djibouti à Hong Kong, sa filmographie offre un voyage à travers le temps et l'espace, aussi lettré que spectaculaire", a expliqué l'Académie André Delvaux, organisatrice de la cérémonie des Magritte.

Le palmarès complet des Magritte

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM
· Une vie démente d'Ann Sirot et Raphaël Balboni, produit par Julie Esparbes (Hélicotronc)

MAGRITTE DU MEILLEUR PREMIER FILM
· Un monde de Laura Wandel, produit par Stéphane Lhoest (Dragons Films)

MAGRITTE DE LA MEILLEURE RÉALISATION
Un monde : Laura Wandel

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM FLAMAND
La civil de Teodora Ana Mihai, produit par Hans Everaert (Menuetto) et coproduit par Delphine Tomson, Jean-Pierre et Luc Dardenne (Les Films du Fleuve)

MAGRITTE DU MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL OU ADAPTATION
Une vie démente : Raphaël Balboni, Ann Sirot

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM ETRANGER EN COPRODUCTION

Titane de Julia Ducournau, coproduit par Jean-Yves Roubin et Cassandre Warnauts (Frakas Productions)

MAGRITTE DE LA MEILLEURE ACTRICE
Une vie démente : Jo Deseure

MAGRITTE DU MEILLEUR ACTEUR
Une vie démente : Jean Le Peltier

MAGRITTE DE LA MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE
Un monde : Laura Verlinden

MAGRITTE DU MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE
Une vie démente : Gilles Remiche

MAGRITTE DU MEILLEUR ESPOIR FÉMININ
Un monde : Maya Vanderbeque

MAGRITTE DU MEILLEUR ESPOIR MASCULIN
Un monde : Günter Duret

MAGRITTE DE LA MEILLEURE IMAGE
Titane : Ruben Impens

MAGRITTE DU MEILLEUR SON
Un monde : Mathieu Cox, Corinne Dubien, Thomas Grimm-Landsberg, David Vranken

MAGRITTE DES MEILLEURS DÉCORS
Une vie démente : Lisa Etienne

MAGRITTE DES MEILLEURS COSTUMES
Une vie démente : Frédérick Denis

MAGRITTE DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE
Adoration : Vincent Cahay

MAGRITTE DU MEILLEUR MONTAGE
Un monde : Nicolas Rumpl

MAGRITTE DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE
Petit samedi de Paloma Sermon-Daï, produit par Sébastien Andres et Alice Lemaire (Michigan Films)

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
Mother's d'Hippolyte Leibovici, produit par Laurent Gross (INSAS)

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE DE FICTION
Sprötch de Xavier Seron, produit par Guillaume Kerbusch et Laura Petrone (Angie Productions) et Julie Esparbes (Hélicotronc)

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE D'ANIMATION
On est pas près d'être des super héros de Lia Bertels, produit par Thierry Zamparutti (Ambiances asbl)

Revivez la cérémonie:

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be