"Je ne le referai plus jamais": Joseph Kosinski dévoile les secrets de "Top Gun:Maverick"

Le réalisateur Joseph Kosinski dévoile les secrets de fabrication d’un film dénué d’effets spéciaux et les réactions des vrais pilotes.

"Je ne le referai plus jamais": Joseph Kosinski dévoile les secrets de "Top Gun:Maverick"
©AP

Pour les amateurs de blockbusters et les fans d'aviation, Top Gun : Maverick(dont notre critique est à lire ici) est un événement à ne pas manquer en salle, sur le plus grand écran possible. Le film offre tout ce qu'ils attendent : beaucoup d'action, de la vitesse, de l'humour, une pointe de nostalgie et des séquences aériennes à couper le souffle.

Au lieu de céder à la tentation des effets spéciaux, le réalisateur Joseph Kosinski a opté pour le réalisme et la difficulté en amenant ses acteurs à tourner dans de vrais jets de l'armée américaine, sans le moindre trucage, après avoir suivi un entraînement militaire intensif de trois mois. "Les chorégraphies et la manière de les filmer ont réclamé quinze mois de travail scientifique à Claudio Miranda et son équipe, pour convaincre la Navy qu'on pouvait placer six caméras dans les avions en toute sécurité. Au début, ils ne voulaient pas : pas assez de place. Claudio a dû retirer tous les éléments qui n'étaient pas indispensables pour en faire. Et Sony a fourni de nouvelles caméras, les Realto, qui sont très petites tout en fournissant une qualité Imax. Il a fallu adapter les lentilles et passer tous les tests de la Navy, avec la vitesse, les G, les éjections. Quand ils ont vu les premières images, ils ont dit : 'OK, on y va.'"

Dans le cockpit du F-18, Tom Cruise se trouve donc seul avec un autre pilote aux commandes, entouré de six caméras qu'il doit diriger lui-même en fonction de la lumière et des acrobaties. Une vraie performance physique. "La scène la plus dangereuse se tourne à 15 mètres du sol, à 800 km/h, explique le cinéaste. Le pilote, surnommé Walleye, avait reçu une autorisation spéciale de l'armée. Quand il a atterri, il est venu vers moi pour me demander si j'avais tout filmé. Il a vu les images et a dit : 'Ok, c'est plutôt incroyable. Tant mieux, parce que je ne le referai plus jamais.'"

Ce n’est pas tout : les pilotes de l’académie Top Gun ont joué les cameramen pour offrir des images extérieures encore plus époustouflantes, tout en respectant la mise en scène. Le résultat en met plein la vue.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be