Festival de Cannes 2022: "Le Bleu du Caftan", avec la Belge Lubna Azabal, ovationné à Cannes

"Le Bleu du Caftan" de la Marocaine Maryam Touzani, avec la Belge Lubna Azabal dans le rôle principal, a été ovationné jeudi à l'issue de sa projection dans le cadre de la prestigieuse section "Un Certain Regard" du Festival de Cannes.

Festival de Cannes 2022: "Le Bleu du Caftan", avec la Belge Lubna Azabal, ovationné à Cannes
©AFP

Émus, la réalisatrice et les acteurs ont été applaudis pendant près d'un quart d'heure par le public. Dans le long métrage, la Belge incarne Mina, une femme de caractère mariée à Halim, avec qui elle tient un magasin traditionnel de caftans dans la médina de Salé, au Maroc. Le couple vit depuis toujours avec le secret d'Halim, son homosexualité qu'il a appris à taire. La maladie de Mina et l'arrivée d'un jeune apprenti vont bouleverser cet équilibre. Unis dans leur amour, chacun va aider l'autre à affronter ses peurs.

"J'avais besoin de parler de la communauté homosexuelle. J'avais parlé à Maryam (la réalisatrice, ndlr) de cela après ce qu'il s'était passé en 2019 à Cannes. J'avais embrassé sur la bouche Niserine Erradi, qui est comme ma petite soeur, et cela avait fait un pataquès terrible au Maroc", explique Lubna Azabal, interviewée par l'agence Belga.

"J'ai trouvé que je n'avais pas assez défendu mes idées. J'avais eu plutôt tendance à m'excuser d'avoir offensé le peuple marocain plutôt qu'à m'exprimer et c'est vrai que je ne l'ai vraiment pas digéré. Je voulais donc un droit de réponse et dire ce que je pensais du traitement de la communauté LGTB en général et m'excuser auprès d'elle", poursuit l'actrice. "Maryam m'a alors dit qu'elle aimerait me faire lire un scénario grâce auquel je pourrais peut-être faire des excuses artistiquement. J'ai lu le scénario et je suis tombée amoureuse du personnage de Mina mais aussi de l'histoire dans sa globalité."

L'histoire de son personnage a par ailleurs bouleversé l'actrice pour des raisons personnelles. "Je venais de perdre mon meilleur ami d'un cancer des poumons. J'avais vu son évolution, la maladie. Il y avait quelque chose qui me bouleversait chez Mina. Et puis j'ai connu aussi dans ma vie ce qu'est d'aimer d'un amour inconditionnel jusqu'à se faire mal", raconte la Belge, qui a découvert la version finale du film jeudi, en même temps que le public.

Pour incarner son rôle, celle-ci a suivi un régime hypocalorique avec une diététicienne. "Je n''avais pas envie de jouer la maladie. Je voulais que mon corps l'incarne, par mon visage, ma fatigue. J'ai perdu huit kilos. (...) Je voulais arriver à cet état de moineau. C'est ce que j'ai vu chez mon ami que j'ai perdu récemment."

Avec "Le Bleu du Caftan", Lubna Azabal signe sa deuxième collaboration avec Maryam Touzani. En août prochain, elle débutera le tournage d'un long métrage belge et travaille également en parallèle sur un projet avec Nicolas Besos et sur un autre avec Karim Leklou et Laurent Lafitte.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be