Une “semi-retraite” pour Brad Pitt

À 59 ans, il aspire à une vie plus paisible mais “continuera probablement à jouer”

Brad Pitt, a cast member in "Babylon," poses at the premiere of the film, Thursday, Dec. 15, 2022, at the Academy Museum of Motion Pictures in Los Angeles. (AP Photo/Chris Pizzello)
Brad Pitt envisagerait de prendre du recul par rapport au cinéma. ©2022 Invision

S’il fallait mettre un nom sur le mot star, aujourd’hui, il y a fort à parier que celui de Brad Pitt figurerait parmi les plus cités. Et pour cause : il a tourné dans 85 films (dont Thelma et Louise, Légendes d’automne, Seven, L’armée des douze singes, Sept ans au Tibet, Fight Club, Ocean’s 11, Troie, Mr. et Mrs Smith, Babel, L’étrange histoire de Benjamin Button, World War Z, Fury ou Once Upon a Time in Hollywood, pour n’en citer que quelques-uns), en a produit 70, et a décroché deux Oscars (en tant que producteur pour 12 Years a Slave et dans un rôle secondaire pour Once Upon a Time in Hollywood) en six nominations, pour un box-office total de 11,685 milliards de dollars. Difficile de faire beaucoup mieux.

En vue de la soixantaine (le 18 décembre prochain, cela lui laisse un peu de marge…), il aurait décidé de faire le point sur sa carrière et d’envisager différemment l’avenir. “Brad a décidé qu’il voulait vivre une vie paisible à l’avenir et il est en train de décider à quoi ressemble une semi-retraite pour lui”, a déclaré un de ses proches au New York Post. Une affirmation confirmée par une autre source, tout aussi anonyme : “Une chose qu’il a décidée, c’est qu’il continuera probablement à jouer la comédie.” Toute la nuance réside dans le “probablement”…

Après la sortie de Babylon, ce 18 janvier, il ne lui reste plus qu’un seul projet à son agenda, celui de Joseph Kosinski sur un ancien pilote de Formule 1 amené à sortir de sa retraite pour aider un jeune pilote à atteindre les sommets.

Il a vendu sa société de production, Plan B

Preuve de cette volonté de prendre du recul : il a vendu les 60 % de parts de sa société de production Plan B (fondée avec Jennifer Aniston et Brad Gray en 2002) à une société française, Mediawan, dont il devient un actionnaire minoritaire.

Il reste maintenant à savoir comment il conçoit exactement sa “semi-retraite”.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be