Michael Bay poursuivi par la justice italienne pour la mort d'un pigeon

En tant qu'activiste de la cause animale, le réalisateur de Transformers et de 6 Underground réfute fermement les accusations.

Michael Bay se défend d'être responsable de la mort d'un pigeon en Italie.
Michael Bay se défend d'être responsable de la mort d'un pigeon en Italie. ©AFP

L'histoire n'est pas banale. Et vaut à Michael Bay, un des cinéastes et producteurs les plus réputés d'Hollywood (Bad Boys, la saga Transformers, Armageddon, Pearl Harbour) de se retrouver poursuivi par la justice italienne.

En 2018, alors qu'il tournait 6 Underground avec Ryan Reynolds dans les rues de Rome, un homme, non identifié, a pris des clichés d'un pigeon voyageur qui aurait été tué par un chariot lors des prises de vues. Il les a ensuite transmis aux autorités italiennes. Plainte a donc été déposée, car en Italie, les pigeons sont protégés.

Cela a fait bondir Michael Bay: "Je suis un amoureux des animaux bien connu et un grand défenseur de leur cause, a-t-il fait savoir par communiqué. Aucun animal impliqué dans la production n'a été blessé ou maltraité. Ni sur aucune autre production pour laquelle j'ai travaillé au cours des 30 dernières années." Ce que confirme un membre de l'équipe à TMZ: "Tous les pigeons voyageurs utilisés dans le film ont atterri en toute sécurité pendant le tournage."

L'affiche de 6 Underground.
L'affiche de 6 Underground. ©Netflix

Selon le cinéaste, un compromis aurait pu être trouvé, mais il préfère s'expliquer devant une cour. "Les autorités italiennes m'ont proposé de régler cette affaire en payant une petite amende, mais j'ai refusé de le faire car je ne voulais pas plaider coupable d'avoir fait du mal à un animal."

Ses arguments, il entend les faire valoir devant la justice afin d'être lavé de tout soupçon. "Nous avons des vidéos très claires, une multitude de témoins et des agents de sécurité qui nous disculpent de ces affirmations, conclut-il. Et qui réfutent la seule photo de paparazzi, qui dévoile une fausse histoire. Une affaire judiciaire est en cours, je ne peux donc pas entrer dans les détails, mais je suis sûr que nous l'emporterons lorsque je serai devant le tribunal."

Il faut dire qu'à Hollywood, on ne rigole pas avec ce sujet. Dans le générique final de chaque film, pour éviter les attaques, se trouve cette petite phrase: "Aucun animal n'a été maltraité ou blessé durant le tournage." Accepter un compromis aurait donc été catastrophique pour Michael Bay. Il ne lui reste plus, maintenant, qu'à gagner le procès.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be