Les caméras cachées de François Damiens sont prêtes à être tournées: "Cela fait plaisir aux gens que je prenne une gifle"

Dans La guerre des Lulus, il se la joue un peu Don Camillo. Tout en préparant ses caméras cachées, qui devraient être tournées avant l’été.

François Damiens, alias l'abbé Turpin dans La guerre des Lulus.
François Damiens, alias l'abbé Turpin dans La guerre des Lulus. ©Wild Bunch
Avec son petit chapeau de curé, sa démarche décidée, sa passion pour le sport et ses coups de sang noyés dans la tendresse, François Damiens a un petit côté Don Camillo dans La guerre des Lulus. De quoi rendre son personnage d’abbé Turpin éminemment sympathique, même s’il n’apparaît que quelques minutes dans le film de Yann Samuell sur la traversée de la France par un groupe d’enfants. “C’est un beau compliment, lâche-t-il un riant. C’est vrai que côté look, il y a un peu une ressemblance. Ils ont des points communs, notamment lors de l’entraînement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité