Covid, audiences catastrophiques et désistements : la malédiction des Golden Globes

Une soirée cauchemardesque pour l’Association hollywoodienne de la presse étrangère.

Jamie Lee Curtis arrives at the 80th annual Golden Globe Awards at the Beverly Hilton Hotel on Tuesday, Jan. 10, 2023, in Beverly Hills, Calif. (Photo by Jordan Strauss/Invision/AP)
Jamie Lee Curtis est repartie des Golden Globes avec... le covid.

La 80e cérémonie des Golden Globes du 10 janvier dernier ne restera pas gravée dans les mémoires. Ou alors, uniquement pour de mauvaises raisons. Audience catastrophique (6,3 millions de téléspectateurs, soit trois fois moins que la moyenne de la décennie précédente), critiques acerbes et stars qui avaient ravalé leur indignation de l’année précédente en raison du manque de diversité pour arborer leur plus beau sourire et leur tenue de gala, tout était triste dans ce spectacle.

Et ce n'est pas tout: il y a des conséquences inattendues. Lors de la soirée des Critics Choice Awards, plusieurs grandes personnalités du 7e art se sont désistées à la dernière minute. Non pour des raisons de boycott, mais parce qu’elles avaient attrapé le covid lors de la remise des Golden Globes. Et pour cause : selon The Hollywood Reporter, aucune mesure de protection anti-covid, comme des tests, le port du masque ou des preuves de vaccination, n’y était requise. Résultat : Collin Farrell, Brendan Gleeson, Michelle Pfeiffer ou Jamie Lee Curtis ont renoncé à venir. “Fuck covid” a écrit cette dernière, en présentant trois contrôles positifs.

Vu la succession des fêtes d’autocongratulation jusqu’aux Oscars, il est à craindre que ces annulations de stars se multiplient dans les prochaines semaines. Cette édition des Golden Globes était maudite...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be