Léa Seydoux, une “Emmanuelle de 2023”, avec “de l’érotisme abordé à travers un prisme féminin”

Le tournage doit débuter ces prochains mois, pour une sortie probable en 2024, pour les 50 ans d’Emmanuelle de Just Jaeckin.

Léa Seydoux dévoile un peu Emmanuelle.
Léa Seydoux dévoile un peu Emmanuelle. ©D.R.

Cette année, le cinéma français compte énormément sur Astérix et Obélix, l’empire du Milieu pour redresser la barre et attirer à nouveau massivement le public dans les salles. Mais en 2024, l’événement devrait être constitué par un film d’un genre radicalement différent. Audrey Diwan, la réalisatrice de Mais vous êtes fous et de L’événement, devrait présenter sa version d’Emmanuelle, tiré du roman égrillard écrit par Emmanuelle Arsan en 1967. Avec, dans le rôle principal, celle qui incarnait le grand amour de James Bond dans ses deux dernières aventures, Léa Seydoux.

Dans une interview au Journal de Montréal, la comédienne de 37 ans a tenu à se démarquer du classique de Just Jaeckin qui a rendu célèbre Sylvia Kristel, et dont on fêtera le demi-siècle en 2024 justement. “Ce sera très différent et ça n’aura rien à voir avec les films Emmanuelle qui ont été faits dans le passé, explique-t-elle. Ce sera vraiment une Emmanuelle de 2023. Il y aura de l’érotisme mais ce sera abordé à travers un prisme féminin et à partir de son regard à elle.”

Le tournage doit débuter dans les prochains mois. On va encore beaucoup en parler, c’est certain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be