Thierry Lhermitte, Patrick Timsit ou Pascal Légitimus sont attendus au Festival international du film d’amour de Mons qui s’ouvre aujourd’hui

MONS Les tapis rouges sont prêts, les invités arrivent au compte-gouttes, les pellicules fourmillent, ça y est, le Festival international du film d’amour commence ce soir au Théâtre royal de Mons.

La cité du Doudou accueillera jusqu’au 22 février son festival dédié au 7e art. La 29e édition du Fifa (Festival international du film d’amour de Mons) risque encore de faire rougir les nombreux fidèles de l’événement.

Après le charme madrilène avec Victoria Abril, c’est la sensualité italienne de Laura Morante qui risque de faire écho dans les cœurs montois. C’est elle qui a été choisie pour être la marraine de l’édition.

On s’attend à plus de 30.000 visiteurs, à 200 invités étrangers et à des centaines d’histoires d’amour qui balbutient dans les salles obscures. La formule ne change pas : cinéma, glamour et charme sont les ingrédients indispensables à la réussite et à la pérennité de ce festival. Les temps sont durs et pourtant l’organisation du Fifa a tenu le coup pour programmer 72 longs métrages, 30 courts métrages et une flopée d’invités.

Traditionnellement organisé en février, Saint-Valentin oblige, le festival se fonde sur une large thématique de l’amour décliné sous toutes les formes. Des cinéastes dignes d’une attention particulière sont ainsi projetés sur le devant de la scène grâce à l’initiative montoise. Des œuvres rares, engagées et souvent interpellantes ont fait du Fifa un événement unique en son genre avec une identité culturelle singulière.

Au-delà de la dizaine d’avant-premières nationales, la semaine du Fifa est un moment unique de découvertes étonnantes mais aussi déroutantes sur grand écran. Du cinéma qui provient des quatre coins du monde, une compétition internationale, européenne, Premier film, Lumières d’Ailleurs, Regards Croisés, Panorama du cinéma italien, un jury de tous les horizons, des soirées multiculturelles, des expos,… ont fait du festival un rendez-vous inscrit au calendrier.

Si le FIFA est avant tout une histoire d’amour entre le public et le cinéma, il est aussi une grande histoire de rencontres. Des visiteurs renommés ont confirmé leur présence en terre montoise. On sait que Patrick Timsit, Pascal Légitimus, Brigitte Roüan, Philippe Caroit, Yann Samuell, Fabio Testi, Marie Brunel, et de nombreuses autres surprises, seront de la partie.

Des coups de cœur sont également offerts à Thierry Lhermitte, Stéphane Freiss et au cinéaste roumain Radu Mihaileanu.

Mons aura l’honneur (et la responsabilité) de recevoir le titre de Capitale européenne de la culture en 2015, mais, avant cela, le Festival international du film d’amour devra aussi fêter son 30e anniversaire.

Pour l’heure, cette édition est l’ultime répétition avant la trentaine.



© La Dernière Heure 2013