Cinéma

Visé par une pétition (plus de 20 000 signatures) qui l’accuse d’être un acteur "raciste, homophobe et misogyne", celui qui va recevoir une Palme d’or d’honneur à Cannes a répliqué avec fermeté au Figaro

"Que voulez-vous que je dise. On m’aime ou on ne m’aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière !" Celui qui s’est aussi fait recadrer par son propre fils Anthony Delon sur Instagram, s’est ensuite expliqué sur ses propos jugés homophobes. J’avais surtout dit que je me fichais complètement que des gays se marient. Mais qu’il y avait une chose que je ne voulais pas, c’était qu’ils adoptent, car un enfant a besoin selon moi d’une maman et d’un papa."