Cinéma Soutenus par Justin Bieber, les Angry Birds se mettent au rap avec Nicki Minaj et Akwafina.

Hitchcock doit s’en retourner dans sa tombe. Les oiseaux, furieux, sont de nouveau d’attaque. Et sur la Croisette, qui plus est. Mais cette fois, au lieu de semer la terreur comme dans son film de 1963, les volatiles multicolores cherchent plutôt à provoquer des éclats de rire en se volant dans les plumes pour la promo cannoise d’Angry Birds 2 (en salles le 2 octobre prochain en Belgique).

"Le premier film Angry Birds se devait de respecter l’univers du jeu vidéo, pour ne pas déconcerter les fans, mais avec cette suite, on part dans une tout autre direction, qui va les surprendre, explique Thurop Van Orman, qui effectue ses débuts derrière la caméra pour le cinéma. J’adore le monde de l’animation à la télé, sa rapidité, ses punchlines, mais depuis 20 ans, je rêvais de raconter de plus grandes histoires."

En quoi celle-ci se différencie de la précédente ?

"Tout le monde croit que les cochons verts et les oiseaux vont de nouveau se battre, mais on a choisi de les forcer à lutter ensemble contre un nouveau vilain, qui n’existe pas dans les jeux vidéo, à la manière des Gardiens de la Galaxie ou des Avengers . Nous avons fait revenir tous les personnages que le public aime, mais avec des ajouts. La méchante, Zeta, doublée par Leslie Jones, est particulièrement intéressante. Elle vit sur Eagle Island, une île glacée. Elle va en étonner plus d’un. Dans les films Marvel, on dit que les héros doivent avoir des failles et les méchants des qualités humaines. Le public va se retrouver en elle d’une manière assez inattendue. Pour aider les Angry Birds face à cette menace, on fait venir Silver, la très populaire soeur de Chuck dans les jeux vidéo. Tout comme lui, elle est très rapide pour se déplacer, mais en plus, elle pense très vite. Enfin, on présente pour la première fois Courtney, doublée par la rappeuse Akwafina, dont ce sont les débuts au cinéma. Elle est vraiment très drôle."

(...)