La chaîne qui a commis cet impair risque de très lourdes sanctions...

L'un des films les plus attendus de l'année dispo sur une chaîne du câble 24 heures après sa sortie en salles : de quoi faire complètement exploser la chronologie des médias. Ce scénario incroyable s'est pourtant avéré : la chaîne philippine Orient Cable and Telecommunications, en accès payant, a eu la drôle d’idée de diffuser l'ultime volet des Avengers au lendemain de sa sortie en salles ! Il s'agissait, bien entendu, d'une copie pirate, non autorisée par Marvel - au vu de la qualité, une capture du film au cinéma par l'entremise d'un smartphone.

A l'heure des réseaux sociaux, cette diffusion sauvage n'est évidemment pas passée entre les mailles du filet. "Orient Cable, où avez-vous trouvé ce lien ?", demande un internaute sur Facebook. "C’est une énorme violation de la loi et un manque de respect flagrant pour l’industrie du film en général " estime un autre, qui souligne que la chaîne fait pourtant "partie de l’industrie de la télévision et du cinéma."

Jusqu’ici, le groupe s’est refusé à tout commentaire, de même que Marvel. En diffusant ce contenu pirate, Orient Cable a tout de même violé jusqu’à 3 lois nationales...

Le film n'a pas été diffusé en entier : Teatro de Dapitan, une chaîne de cinéma rivale aux Philippines, a contacté les autorités qui ont contraint Orient Cable à stopper net la diffusion du film. A la place, la chaîne a proposé à ses abonnés un vieux film de super-héros Philippin, intitulé... Captain Barbel. Comble du comble : il s'agissait, là encore, d'une copie pirate !