Josh Lucas enquêtera sur la mort de Daniel Pearl
Envoyée spéciale en Angleterre Isabelle monnart

LONDRES Le sourire ravageur, les yeux bleu azur, Josh Lucas a tout du beau gosse dont on a tôt fait de penser qu’il n’a rien à raconter. Son silence, ponctué de quelques blagues, lors de la conférence de presse qui précède les interviews semble confirmer cet a priori stupide dont est victime l’acteur. Il faut avouer que sa filmographie non plus ne plaide pas, jusqu’ici, pour lui. La dernière fois qu’on l’a vu, c’était dans le désastreux Furtif, de Rob Cohen et on s’était d’ailleurs dit que l’ex de Salma Hayek avait tout intérêt à rapidement trouver un rôle à sa mesure s’il ne voulait pas finir sa vie comme second rôle dans les nanars hollywoodiens. Bref, en un mot comme en cent, on l’attendait de pied ferme, Josh Lucas, histoire de juger sur pièce ce que le garçon a dans le ciboulot.

“Si j’aime les croisières ? Oh non ! Ça me fait l’effet d’une galerie commerçant qui aurait pris le large ! L’idée de rester enfermé pendant de longs jours avec des tas de gens que je ne connais pas, sans possibilité de me tirer, non merci !” Comme première réponse, on a vu mieux. Mais il faut avouer que la question de notre collègue avait de quoi laisser perplexe. Toutefois, en bon petit soldat de la promo, Josh poursuit “par contre, j’aime la voile. C’est très reposant. J’en ai fait souvent”.

Enfermé avec des étrangers pendant des jours, sans possibilité de fuir, l’acteur l’a pourtant été sur le tournage de Poseidon. “Mais ce n’est pas la même chose”, sourit-il. “Pour certaines scènes, même l’équipe technique n’était même pas admise. Il n’y avait que les cameramen et les acteurs. Wolfgang lui-même était à l’écart. Imaginez une pièce comme celle-ci (grande, en effet !), montée sur des suspensions hydrauliques et remplie d’eau. C’était vraiment dangereux, quand j’y repense !”

D’autant que l’eau en question était souvent froide et parfois… trop chaude. “Un nid à microbes et à bactéries, donc. Plein de gens ont été malades, pendant ce tournage. J’ai moi-même été hospitalisé deux fois pendant ce tournage. Le médecin m’a d’ailleurs remercié : pendant cinq mois, ses affaires ont progressé de 30 % rien qu’avec l’équipe du film !”

Les pieds au sec, Josh Lucas songe aujourd’hui à l’avenir. Il incarnera prochainement à l’écran un journaliste qui enquête sur la mort de Daniel Pearl, sous la direction de Tod Williams. “Que risquent les journalistes, qu’est-ce que cette folie qu’est la guerre. Des questions importantes, non ?” Si. Josh est donc effectivement beau mais pas sot…