Décidément, la "cancel culture" frappe fort pour l'instant. Et n'épargne rien. Pas même le plus grand classique des films d'animation, Blanche-Neige et les Sept Nains.

Comme on pouvait s'y attendre, la nouvelle polémique est née aux Etats-Unis, après la réouverture des parcs Disney. Après une visite dans celui d'Anaheim, en Californie, plusieurs personnes se sont plaintes de l'attraction Blanche-Neige, non pas en raison de la présence importante de l'horrible sorcière, mais bien de la scène finale du baiser par lequel le prince Charmant réveille la jeune femme. "Un baiser qu'il lui donne sans son consentement, alors qu'elle est endormie, ne peut pas être du véritable amour si une seule personne sait ce qui se passe, écrivent deux journalistes du San Francisco SFGate  Ne sommes-nous pas d'accord que le consentement, dans les premiers films Disney, est un problème majeur ? Ou qu'il faut apprendre aux enfants qu'embrasser, quand il n'a pas été établi que les deux parties ont la volonté de s'engager, n'est pas OK ?"  

Des propos relayés sur Internet qui font énormément réagir. Avec d'un côté les partisans d'une autre fin pour le film d'animation et de l'autre, les fans de Disney qui estiment que ceux qui ne supportent pas l'idée qu'un baiser puisse briser un sort ne devraient pas se rendre dans un parc Disney, puisque c'est aussi la clef de La Belle et la Bête, par exemple.

Pendant que certains internautes s'étripent sur le sujet, la pandémie de coronavirus fait toujours des ravages. A chacun ses priorités...