C'est l'éternelle histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine. D'un côté, les résultats de Tenet sont de très loin supérieurs à ceux de tous les autres films sortis en salle depuis le mois de mars. En une dizaine de jours, il a rapporté 146 millions de dollars aux box-office mondial. A titre de comparaison, The New Mutants, le spin-off des X-Men sorti exactement en même temps, n'en a rapporté que 19 millions. La différence est énorme.

Aux USA, le thriller futuriste de Christopher Nolan a engrangé 20,2 millions de dollars pour son démarrage. Une somme qui correspond totalement aux prévisions. Pour les pessimistes, il n'y a pas de raison de faire la fête: c'est le troisième plus mauvais résultat pour une œuvre du cinéaste anglais de 50 ans et deux fois inférieur aux prédictions... d'avant covid. Les plus optimistes, eux, parlent d'exploit puisque Tenet représente à lui seul 83 % du box-office nord-américain du week-end. Sur les trois derniers jours, les cinémas américains (dont seuls 65 % sont ouverts) n'ont en effet vu passer que 26,7 millions de dollars à leurs caisses. Très peu, quand on se souvient qu'en janvier, les chiffres étaient supérieurs aux 187 millions.

Chez nous, Tenet continue de faire un malheur dans les salles, avec déjà 101.000 spectateurs séduits. Selon les estimations, il a quasiment attiré un spectateur sur deux depuis sa sortie. Pas suffisant pour rendre complètement le sourire aux propriétaires de salles, mais c'est bien la preuve qu'avec une offre plus riche, une grande partie du public serait prêt à reprendre la direction des écrans géants.