Malgré un physique à tomber par terre, Brooklyn Decker a dû passer 5 fois le casting pour être engagée dans Battleship

LOS ANGELES Ce n’est pas neuf : quand elles ne défilent pas sur les podiums, les top-modèles rêvent de cinéma ! Laeticia Casta, Monica Bellucci, Cindy Crawford, Claudia Schiffer… Toutes ont franchi le pas avec plus ou moins de réussite.

Désormais, on peut rajouter à la liste le nom de Brooklyn Decker ! Élue en 2006 la femme la plus sexy du monde par le magazine Esq«uire , celle qui est à la ville l’épouse du tennisman Andy Roddick trouve dans Battleship son deuxième rôle sur grand écran, dans la peau de la petite amie du héros qui doit sauver le monde contre une invasion d’aliens belliqueux.

Et on peut vous garantir qu’en vrai, elle est encore plus belle qu’à l’écran !

Comment vous êtes-vous retrouvée dans Battleship ?

“J’ai auditionné pour le rôle pas moins de cinq fois ! Et c’est seulement la cinquième fois que j’ai rencontré le réalisateur, Peter Berg. Au début, je ne savais pas du tout qu’il s’agissait d’une histoire d’aliens. J’avais uniquement les scènes avec Taylor Kitsch à répéter. Je pensais que c’était une histoire d’amour ! Ce n’est qu’à la fin que Peter m’a dit de quoi il s’agissait exactement. J’allais me retrouver attaquée par des extraterrestres. Il m’a alors dit que si je voulais le rôle, je devais arriver à pleurer et avoir des bulles qui sortent de mon nez. Je l’ai fait et j’ai obtenu le rôle (rires).”

Vous n’avez pas eu peur d’être engagée pour être uniquement la blonde de service ?

“Non, car si vous regardez les précédents films de Peter, comme Friday Night Lights ou Hancock, il y a toujours des personnages féminins forts. C’est ce que j’aime chez lui. Il ne veut pas d’une femme qui attend que son homme vienne à sa rescousse. Il veut des femmes fortes, qui prennent les armes et vont au combat ! J’ai adoré.”

Quand on a été élue la femme la plus sexy au monde, c’est un atout ou un fardeau pour faire carrière au cinéma ?

“C’est vrai que les réalisateurs pensent d’abord à me mettre en bikini ! Je dois me battre pour qu’on ne me résume pas qu’à ce genre de rôle. Heureusement, ce n’était pas le cas ici. Je ne suis pas juste sexy. Pour certaines scènes, il arrivait que je ne sois pas maquillée. Maintenant, je ne me plains pas d’avoir été élue la femme la plus sexy. J’ai posé durant des années en maillot pour des couvertures de magazines. Mais ce n’est pas pour ça que je ne sais faire que ça.”

Vous seriez prête comme Charlize Theron dans Monster à vous enlaidir et prendre du poids pour un film ?

“Absolument ! Je ne pense pas encore avoir assez de talent pour interpréter un rôle aussi difficile, mais je serais prête à le faire le moment venu. C’est tout l’intérêt du métier d’actrice. Si une comédienne veut paraître parfaite dans chaque plan d’un film, elle doit changer de boulot.”

Il y a des mannequins devenues actrices qui sont des modèles pour vous ?

“Charlize Theron, justement. Et Cameron Diaz. Elles ont toutes les deux débuté comme mannequins. Maintenant, est-ce que ça a de l’importance qu’on ait d’abord été top-modèle ? Il y a plein d’actrices qui ont fait d’autres métiers avant.”

Quels sont vos projets ?

“J’ai tourné une comédie, What to expect when you are expecting, avec Cameron Diaz et Jennifer Lopez. Et ensuite, j’aspire à faire des films à plus petits budgets, où je peux travailler davantage le personnage. Je suis encore en train d’apprendre le métier d’actrice. J’avance à petits pas…”



© La Dernière Heure 2012