Cinéma La diffusion en salle du nouveau documentaire dédié aux rois de la K-Pop a donné lieu à des scènes d’hystérie collective.

Mercredi après-midi, on se rendait billet en main à la première séance du documentaire Bring The Soul, consacré à la troisième tournée mondiale de BTS, diffusé du 7 au 11 août. Alors que l’on s’apprêtait à en apprendre davantage sur le groupe superstar de K-Pop, on a très vite réalisé que la véritable initiation était ailleurs. Elle était plutôt tout autour de l’écran, dans les hurlements des fans et l’étalage de leur euphorie.

Toute l’ampleur du phénomène s’assimile à la vue de ces scènes d’hystérie collective. À peine arrivé devant le Kinepolis de Bruxelles, les premières notes de "Boys With Luv" se font entendre. Un petit groupe de jeunes écoute BTS sur leur téléphone pour se mettre en condition avant de regarder le long-métrage. Pour visionner ce film, il faudra débourser 15 euros, soit plus cher qu’une place de cinéma habituelle.

Juste à côté de la salle de projection, un espace spécial est dédié à l’univers du groupe sud-coréen. Les ados présents donnent déjà de la voix : "B-T-S ! B-T-S !", clament-ils. Les clips sont diffusés sur grand écran, une affiche géante avec les sept membres est mise à disposition pour prendre des photos et bien sûr, un stand de merchandising est installé. Pulls et tee-shirts avec le logo du groupe sont vendus entre 20 et 30 euros. Mais la plupart du public est déjà affublée de vêtements à leur effigie. Certains spectateurs sont même venus avec leur light stick, une sorte de marteau lumineux à agiter pendant les concerts.

(...)