Certains réalisateurs enchaînent les films à une cadence infernale, mais on est bien en peine de se rappeler le moindre d'entre eux. Tout le contraire d'Adrian Lyne, dont la production au cours de ces 40 dernières années se limite à seulement huit réalisations. Quasiment rien que des œuvres novatrices, osées, qui ont marqué leur époque. Comme Flashdance, 9 semaines et demie, Liaison fatale, L'échelle de Jacob, Proposition indécente ou Lolita.

Vingt ans après la sortie de son dernier long métrage, Infidèle, le cinéaste britannique de 80 ans devait faire l'événement, début janvier 2022, avec un nouveau thriller érotique, Deep Water. Soit l'histoire d'un couple uni par un étrange arrangement, et autour duquel les morts commencent à s'accumuler lorsque leur relation se dégrade. Pour épicer encore un peu plus l'adaptation du roman de Patricia Highsmith, Adrian Lyne avait réuni un couple qui le fut tout un temps à la ville: Ana de Armas (qui a fait forte impression dans le dernier James Bond, No Time to Die) et Ben Affleck.

Mais alors que le projet enflamme l'imagination des cinéphiles, , il ne cesse de connaître des déconvenues. C'est en 2013 que Fox 2000 Pictures a lancé le projet, très vite rejoint par le cinéaste réputé pour sa minutie et ses longues préparations. Le rachat de la Fox par Disney n'a pas accéléré le processus, ce qui fait que Deep Water devait sortir le 13 novembre 2020. La pandémie de covid-19 l'a repoussé au mois d'août 2021, puis en janvier 2022. Disney vient de dévoiler son calendrier pour l'an prochain et, à la surprise générale, la réalisation d'Adrian Lyne n'en fait plus partie. Aucune autre date n'a été annoncée. Et le tout, sans la moindre explication.

Et voilà comment on entre dans la catégorie des films maudits.