Venom: Let There Be Carnage est par contre reporté à l'été 2021. Entre déprogrammations de films et sorties directement sur les plateformes de streaming, Hollywood ne sait plus quelle stratégie adopter.

C'est dingue les cacophonies que peut entraîner ce coronavirus. Dans le monde politique et scientifique, mais aussi culturel. A Hollywood, par exemple, plus personne ne sait à quel saint se vouer. Ni quelle stratégie se révélera finalement payante au moment de faire les bilans financiers de l'année.

A l'exception de Sony, qui semble avoir réussi un joli coup avec Trolls World Tour, la plupart des grands studios ont, jusqu'à présent, choisi de déprogrammer leurs blockbusters prévus en pleine pandémie pour les présenter en salle dans quelques mois, voire un an. Une étude commanditée par les propriétaires de salles tend à leur donner raison: tout le monde y gagnerait plus, y compris les plateformes de streaming. Mais le succès de film d'animation de Sony, qui aurait décuplé le record de recettes en VOD (information à prendre avec prudence, car aucun chiffre n'a été fourni) semble avoir introduit un doute.

La preuve: tout en reportant la sortie d'In the Heights à l'été 2021, Warner Bros. annonce que les nouvelles aventures animées de Scooby-Doo, elles, ne seront pas projetées dans les salles. Scoob sera proposé à la location (19,99 $ pour 48 h) ou à la vente dès le 15 mai. Un coup dur pour les salles de cinéma: les films familiaux sont généralement ceux qui rapportent le plus durant la période estivale.

© Sony

Cela dit, on sent bien que personne n'est sûr de sa stratégie. Sony, qui a misé sur la VOD avec la suite de Trolls, n'adopte pas du tout la même tactique pour Venom: Let There Be Carnage. Prévue pour le 2 octobre 2020, la suite des massacres du anti-héros cruel et dévastateur incarné par Tom Hardy ne débarquera pas sur les plateformes de streaming mais bien dans les multiplexes le 25 juin 2021.

Tout le monde tâtonne. Mais au rythme des déprogrammations actuelles, il ne va pas rester grand-chose à proposer sur les grands écrans d'ici la fin de l'année.