Sans préjuger du résultat à l'écran, la dernière apparition de Daniel Craig dans le smoking de James Bond ne semble pas placée sous une bonne étoile. Prévu pour avril 2020, Mourir peut attendre n'atteindra finalement les grands écrans qu'en octobre 2021, si tout va bien. Or, chaque mois de retard coûterait un million de dollars à la production. Sans compter les campagnes de pub qu'il faudra recommencer avec les bonnes dates.

Comme si cela ne suffisait pas, une autre tuile tombe sur la tête du réalisateur Cary Joji Fukunaga. Pour vanter les mérites de leur marque, certains sponsors paient des fortunes afin d'apparaître à l'écran aux côtés de 007. On évoque par exemple 75 millions de dollars dépensés afin que l'agent secret change d'automobile,  35 millions de dollars pour lui faire siroter de la bière ou 96 millions de dollars pour des bien mettre en valeur des montres et des voitures de luxe. 

Le placement de produits peut représenter jusqu'à un tiers du budget

Des sommes énormes, jamais confirmées officiellement, qui s'expliqueraient, selon une enquête d'Hollywood Brand, par le fait que 85 % des spectateurs remarqueraient les produits ainsi placés à l'écran, et 57 % auraient finalement envie de les acheter. Mais à ce tarif-là, bien évidemment, les sponsors s'attendent à une belle exposition de leurs nouveautés. Et c'est là que le bât blesserait, selon The Sun. Avec les multiples reports et l'année et demie de retard, certains gadgets et autres objets de haute technologie utilisés par James Bond seraient désormais dépassés ou remplacés par des évolutions. Dès lors, la production envisagerait, selon le tabloïd, de modifier digitalement, prochainement, certaines scènes afin de faire apparaître la dernière nouveauté, voire peut-être d'en tourner à nouveau pour correspondre à l'air du temps.

Rien de tout ceci n'a été confirmé officiellement, même si le Sun cite anonymement un sponsor très affirmatif sur le côté indispensable de ces modifications. D'un point de vue cinématographique, c'est aberrant. Mais vu que le placement de produit représente parfois plus d'un tiersdu budget d'un blockbster, cela peut aisément se comprendre.