C'est officiel: il n'y aura pas de Quinzaine des réalisateurs, de Semaine de la critique et d'ACID cette année, lors d'un éventuel Festival de Cannes 2020.

Ce mardi, Le Festival de Cannes annonçait qu'il n'aurait pas lieu "sous sa forme initiale", sans précision quant à la formule qui serait trouvée pour cette année 2020 ni sur les dates où tout cela pourrait être organisé (certains parlent d'un partenariat avec le Festival de Venise, en septembre).

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour en avoir la confirmation. Ce mercredi, via communiqué, les responsables des trois sélections parallèles, à savoir la Quinzaine des réalisateurs, la Semaine de la critique et l'ACID, ont annoncé une annulation pure et simple pour cette année. Or, elles participent très activement à la réussite et à la richesse du Festival de Cannes. C'est souvent là que se révèlent les oeuvres majeures (C'est arrivé près de chez vous, Toto le héros de Jaco Van Dormael, La promesse des frères Dardenne, ...) et les futurs grands réalisateurs comme Denys Arcand, Bernardo Bertolucci, Philip Kaufman, Jean Eustache, Otar Iosseliani, Barbet Schrioeder, Ken Loach, Benoît Jacquot, Leos Carax, Amos Gitai, Wong Kar-Wai, Arnaud Desplechin, Anne Fontaine, Guillermo del Toro, François Ozon, Jacques Audiard ou Alejandro Gonzalez Inatrritu. 

C'est sûr que sans ces trois composantes majeures, le Festival de Cannes 2020 perd d'ores et déjà une énorme partie de son attrait. Et se différenciera énormément de ses prédéceseurs.

Voici le communiqué des trois équipes:

"A la suite de l’annonce du Président de la République du lundi 13 avril 2020 interdisant tout festival jusqu’à mi-juillet, les sections parallèles du Festival de Cannes prennent acte que le report envisagé fin juin début juillet n’est plus possible. Par conséquent, la Quinzaine des Réalisateurs, la Semaine de la Critique et l’ACID ont le regret d’annoncer l’annulation de leurs éditions cannoises 2020.

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés ne nous permet pas de prévoir concrètement la suite des événements. Afin de soutenir l’ensemble du secteur cinématographique, très affecté par la situation présente, chaque section, en concertation avec le Festival de Cannes, étudie cependant la meilleure façon de continuer à accompagner les films soumis à leur édition 2020."

On attend désormais de voir comment la sélection officielle de Cannes réagira.