Tombé dans le bain de la célébrité alors qu'il n'avait qu'onze ans, l'interprète de Harry Potter est passé par des moments compliqués pendant sa carrière. Il s'est confié comme rarement il l'a fait sur ses problèmes avec l'alcool.

Daniel Radcliffe était l'invité de Sam Jones pour le 179e épisode du Off Camera Show, diffusé sur Youtube le 19 février dernier. L'acteur de 30 ans a abordé tous les aspects de la célébrité, et surtout la pression qui a été mise sur ses jeunes épaules à l'époque de son rôle dans les films "Harry Potter". Devenu l'un des acteurs les mieux payés du monde, il a souvent eu du mal à gérer son nouveau statut. "Vous êtes censé être ravi tout le temps. Vous avez un travail génial, vous êtes riche alors vous n'avez pas le droit d'être triste ou peu enjoué par tout ça et je pense que cela ajoute de la pression", a-t-il expliqué à son interlocuteur.

"Et j'imagine que le fait que tous vos mouvements soient scrutés en permanence s'ajoute à ça aussi", a réagi Sam Jones. "Á la fin de mon adolescence surtout, j'ai vraiment eu du mal car je me sentais observé partout, quand j'allais dans un pub, un bar, etc", a raconté Daniel Radcliffe, "Et le moyen le plus efficace d'oublier que vous étiez dévisagé, c'était d'être vraiment saoul. Et quand tu es saoul, tu te rends compte que les gens te regardent toujours plus car tu as bu. Je buvais sans doute encore plus pour ignorer ça davantage".

"Harry Potter" a d'ailleurs quitté Londres pour vivre à New York, là où il se promène quand et où il veut, sans qu'on se soucie de lui. Il se sent bien mieux depuis qu'il n'est plus autant sous le feu des projecteurs: "Quand je pense à tout le chaos que j'avais dans ma vie, je me dis que je suis beaucoup plus heureux maintenant".

Depuis la fin de la saga "Harry Potter" en 2011, Daniel Radcliffe a tourné dans douze films, y campant des personnages bien éloignés du rôle du plus célèbre des sorciers. Il est à l'affiche du film "Escape from Pretoria", qui sortira en mars prochain.